Kennedy Douglas, ‘La poursuite du bonheur’.

Sortie : , Chez : . Saga dans New York des années 50, amour et « black lists », rêve américain et dérapages conservateurs, grandeur et décadence de l’Amérique libératrice post deuxième guerre mondiale. Moins de souffle que les grands écrivains américains à la Harrison, mais un bon roman de vacances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.