Revel Jean-François, ‘L’obsession anti-américaine’.

Sortie : , Chez : . Analyse au vitriol, à la Revel, des incohérences de la critique anti-américaine systématique (généralement européenne), où l’envie se dispute au mépris, où la contradiction est érigée en mode de pensée. L’Amérique est accusée de tout et son contraire, d’être hyper-puissante ou isolationiste, d’être inculte et coupable d’impérialisme culturel, d’être protectioniste et de promouvoir la globalisation de l’économie, etc. On y trouve aussi d’intéressantes analyses comparatives franco-américaines sur les systèmes éducatifs, l’intégration des immigrés, la capacité de réaction politique, voire militaire, aux agressions internes comme externes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.