Pamuk Orhan, ‘Le Livre Noir’.

Sortie : 1990, Chez : . Le somptueux récit de Galip à la recherche de sa femme partie retrouver son demi-frère, chroniqueur célèbre. 700 pages denses et intenses, où l’histoire ottomane s’entrechoque avec l’actualité turque. Tout se passe dans la nuit d’Istanbul et le froid des hivers neigeux. C’est foisonnant comme le bazar de la vieille ville. C’est une histoire d’amour, une quête d’admiration et une ode à l’écriture comme unique consolation devant le temps qui passe et les êtres chers qui disparaissent. Un ouvrage superbe du récent prix Nobel turque de littérature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.