Coe Jonathan, ‘La Maison du sommeil’.

Sortie : 1997, Chez : . Un roman complexe où se mêlent les histoires et les époques, les charlatans de la psychiatrie et l’amour qui pousse à la folie, l’innocence et les expériences, le rêve et les réalités. C’est une histoire passionnante où l’imagination foisonnante de Coe laisse sa place à l’imagination de ses lecteurs. On peut penser que la fin est heureuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.