Besson Patrick, ‘Mais le fleuve tuera l’homme blanc’.

Sortie : 2009, Chez : Fayard Roman. Un roman palpitant où s’entremêlent l’Afrique, des femmes, des histoires d’espionnage, dans la moiteur de Brazzaville. Les différents personnages racontent chacun le même récit vu par leurs yeux. Les rwandais hutus et tutsis remettent les pendules à l’heure sur l’origine d’un génocide, la DGSE manipule une ex-agent du KGB à qui Sassou a fait un fils, un ancien militant du PCF n’ayant toujours pas digéré sa culpabilité de colonisateur agit contre sa patrie. Il y a du sang, du sexe, des enjeux politiques, du cynisme, fort peu de sentiments et du vécu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.