Aron Raymond, ‘L’opium des intellectuels’.

Sortie : 1955, Chez : Pluriel. La réédition d’un livre complexe et réjouissant dans lequel Aron démonte, dès 1955, les contradictions de l’intelligensia française en adoration coupable devant le soviétisme, voire le maoïsme. Philosophe, véritable spécialiste de Marx, il en connaît parfaitement la pensée et les théories, mieux que tout autre il est bien placé pour analyser les dérives de leur application à Moscou comme à Pékin. S’appuyant sur des faits il démontre l’irresponsabilté et la trahison des intellectuels dans leur soutien sans condition à la pratique soviétique. Un livre courageux qui a déclenché une polémique extrêmement violente lors de sa publication mais finalement peu de véritable constestation fondée sur le raisonnement tant la puissance de celui d’Aron était percutante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.