Péan Pierre, ‘La République des Mallettes – enquête sur la principauté française de non-droit’.

Sortie : 2011, Chez : Fayard. Nouvelle enquête de Péan sur les coup-fourrés de la République : elle fait froid dans le dos et narre la mise en orbite sous les dorures de l’Etat d’un délinquant sarcellois qui à force d’entregent, de culot, d’ambition et de séduction aurait réussi à s’imposer comme intermédiaire dans nombre de contrats publics d’armement, à encaisser, détourner, rétro-commettre de fabuleux montants de commissions recyclées dans les porcheries de notre beau pays. On imagine que ce qui est écrit peut être vrai bien que non vraiment étayé par l’investigateur. D’ailleurs on ne sait toujours pas bien ce qu’est un « intermédiaire en contrats d’armement », ce qu’il fait en arrivant au bureau le matin ? On comprend vaguement que la gente politique s’encanaille en fréquentant des loubards affairistes qui règlent parfois leurs comptes à coups de flingue et à qui Elle fait réaliser ses basses œuvres. Tout ici n’est que dépravation, ambition, tape-à-l’œil et machiavélisme, donnant une bien piètre image des princes sui nous gouvernent. Peut-être que la Politique ce n’est pas que ça ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.