Chris Isaak – 2012/10/12 – Paris le Grand Rex

Chris Isaak toujours vivant et de nouveau sur la route ! Les nostalgiques de Blue Hotel et autres Wicked Game sont au Grand Rex ce soir, et ne furent pas déçus.

Belle gueule, voix de velours, banane bien laquée, guitare romantique, costume west-coast noir avec fleurs imprimées, Chris n’a pas pris une ride ni perdu un pouce de son talent ! Son groupe est à peu près celui d’origine avec un peu d’embonpoint mais toujours ces glissandos déchirant sur les guitares réverbérées ; oh l’intro de Wicked Game : The world was on fire and no one could save me but you./ It’s strange what desire will make foolish people do./ I never dreamed that I’d meet somebody like you./ And I never dreamed that I’d lose somebody like you./ No, I don’t want to fall in love (This world is only gonna break your heart)/ With you…

Et nos cœurs se brisent comme la vague échoue sur la plage de San Francisco. Laissez le charme agir, nous voici transportés en Californie un soir de coucher de soleil sur la côte sauvage de Big Sur, autour d’un grand feu de bois crépitant… Bon, revenons sur terre pour constater que Chris a tout pour plaire mais n’a guère profité de ces dernières années pour renouveler le genre ni l’inspiration. Mais ne soyons pas chiens, c’est un bain de jouvence que nous offre le beau gosse et sa guitare, et un peu d’originalité tout de même lorsque la fin du show est entièrement acoustique et consacrée à des reprises d’Elvis, Johnny Cash…, et un inoubliable Great Balls of Fire de Jerry Lee Lewis pour terminer avec orgue Hammond B3 prenant feu et tout le tra-la-la. Chris charmeur vampirisé en Chris rockabily, il ne nous en fallait guère plus pour être heureux dans le skaï élimé du Grand Rex.

Setlist : (Instrumental I)/ American Boy/ Pretty Girls Don’t Cry/ Blue Hotel/ We’ve Got Tomorrow/ I Want Your Love/ San Francisco Days/ I’m Not Waiting/ Somebody’s Crying/ Wicked Game/ Best I Ever Had/ Dancin’/ Notice the Ring/ Baby Did a Bad Bad Thing/ Doin’ the Best I Can (Elvis Presley cover)/ Ring of Fire (Johnny Cash cover)/ Dixie Fried (Carl Perkins cover)/ Can’t Help Falling in Love (Elvis Presley cover)/ It’s Now or Never (Elvis Presley cover)/ She’s Not You (Elvis Presley cover)/ That Lucky Old Sun (Ray Charles cover)/ Live It Up/ Miss Pearl (Jimmy Wages cover)/ Great Balls of Fire (Jerry Lee Lewis cover)
Encore : (Instrumental II)/ Oh, Pretty Woman (Roy Orbison cover)/ Big Wide Wonderful World/ Worked It Out Wrong
Warmup : Auren