Grossman David, ‘Une femme fuyant l’annonce’.

Sortie : 2011, Chez : Points 02895. Le roman bouleversant d’une mère israélienne fuyant pour une longue errance à travers son pays, toujours entre deux guerres, pendant que son fils sert dans un blindé de l’armée pour une énième opération contre le Liban.
Au cours de sa fuite, Ora, dans l’angoisse permanente que son fils ne revienne pas du front, se penche sur sa vie, ses amours, ses enfants, sur l’état de guerre permanente dans cette région qui ravage les sentiments et marque au fer rouge l’existence des habitants de cet Orient si proche et si violent depuis le mi-temps du Xxème siècle. Toutes les horreurs de la guerre y sont évoquées à mots couverts, avec subtilité, avec tendresse même parfois. Mais aussi avec tellement de vérité : alors qu’il terminait l’écriture de ce chef d’œuvre, Grossman appris la mort de son fils dans son char au Liban…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.