Un os à ronger

Les politicards et la presse français ont trouvé un nouvel os à ronger : le problème n’est plus le fait que la Syrie gaze ses citoyens et qu’il faut se demander comment mettre fin à ce massacre mais il est devenu : « François Hollande va-t-il organiser un vote du parlement sur le principe d’une intervention armée ». On est passé du fondamental à l’accessoire avec une déconcertante facilité, c’est évidemment plus facile de pérorer sur une procédure que sur un problème.

La poissonnière de la politique

La Morano, poissonnière en chef à l’UMP continue à ponctuer la vie politique de ses analyses subtiles :

Le plus rigolo dans l’histoire est que la Morano devrait en fait défendre Manuel Valls qui défend des idées proches des siennes en matière sécuritaire. Que nenni ! Elle préfère l’accabler. Entre intelligence et crétinerie, la Morano choisit vite. Impayable, elle est vraiment impayable. Allez, on vous en remet un p’tit pour la route :

Massive Attack et Adam Curtis

 

Massive Attack en première page de Libération pour une série de concerts donnés dans à Duisburg en Allemagne : un show stupéfiant narre le journaliste. C’est une collaboration du groupe avec Adam Curtis, documentaliste britannique au cours de laquelle est projeté un flux d’images prélevées dans 40 ans d’archives pendant que les Massive Attack jouaient des reprises (The Jesus and Mary Chain, Barbra Streisand, etc.) le tout joué avec des invités dans une ancienne aciérie au milieu de vingt écrans surdimensionnés bombardés d’images.