de Vigan Delphine, ‘Rien ne s’oppose à la nuit’.

Sortie : 2011, Chez : Livre de Poche 32835. Une plongée autobiographique où l’auteur raconte sa mère au sein d’une famille, complexe… Il est question d’inceste, de suicides, d’accidents, de dépressions, mais aussi de joyeuses assemblées dans de chaleureuses demeures. Mais c’est un douloureux retour interrogatif sur la souffrance d’une mère et la culpabilité impuissante de sa fille. Le livre alterne entre les évènements eux-mêmes et la difficulté de leur narration. Décidé après la mort de sa mère, ce livre plein d’émotion et de tristesse est une thérapie pour son auteur et un moyen de dire ce que fut cette famille, principalement destiné à ses membres d’ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.