Coatalem Jean-Luc, ‘Nouilles froides à Pyongyang’.

Sortie : 2013, Chez : Grasset. Le récit ironique du séjour en Corée du Nord d’un journaliste déguisé en représentant d’agence de voyages. Il en ressort un reportage halluciné sur ce pays congelé dans un communisme d’un autre âge, déifiant à un niveau jamais connu dans l’Histoire de l’humanité la famille Kim, terrorisant sa population maintenue dans un niveau extrême de sous-développement par refus de toute ouverture à l’extérieur, figée dans la haine du Japon, de la Corée du Sud et des Etats-Unis.
Notre auteur et son comparse sont baladés dans le pays par une équipe de « guides » locaux, organisant leurs visites, imposant les commentaires, invoquant à tous moments la grandeur éternelle des Kim, le tout dans des sites vides de touriste et de toute activité. La description de la visite au mausolée où est présenté le cadavre embaumé de Kim Il sung est stupéfiante.
Au-delà des anecdotes pathétiques sur la situation de ce pays, on reste comme toujours sidéré qu’un tel système subsiste au XXIème siècle. Les intérêts géopolitiques régionaux n’ont pas forcément intérêt à une réunification de la Corée très complexe à concevoir, et trop couteuse à financer. Alors le pays reste ainsi, nous rappelant l’absurdité des idéologies portées au pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.