Supervielle Jules, ‘L’Enfant de la Haute Mer’.

Sortie : 1931, Chez : Livre de Poche 1965. Huit contes poétiques de cet écrivain uruguayen adopté par la France. Le premier, qui donne son nom au recueil, est l’histoire d’une jeune fille vivant seule dans un village perdu au milieu de l’océan. Occupant sa vie comme elle le peut, elle-même et son environnement disparaissent mystérieusement chaque fois qu’un bateau approche. Elle est le fruit du désespoir de son père marin qui ne se résous pas à sa mort. Les autres contes sont à l’avenant, doux et un peu tristes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.