La relaxe de DSK demandée par le procureur

DSK_201502Le procureur du procès de DSK et consorts pour proxénétisme aggravé plaide pour la relaxe de DSK pour lequel il n’a pas pu être prouvé d’infraction pénale. Le garçon n’aurait pas su que les prostitués avec qui il batifolait (les désormais fameuses « soupapes de récréation ») avaient « un statut prostitutionnel ». Il ne serait donc pas pénalement condamnable.

D’ailleurs lesdites prostituées qui s’étaient constituées parties civiles ont retiré leurs plaintes. Dans sa grande clairvoyance, et au nom du Peuple français, la justice rendra sa décision juin prochain.

Rappelons que ces rencontres dites libertines se déroulaient alors que le garçon était chef du Fonds monétaire international et prêt à annoncer sa candidature aux élections primaires aux présidentielles françaises.

DSK risque encore une fois de s’en tirer, non pas blanchi mais au moins pénalement non coupable. Il a plutôt bien joué durant ce procès, répondant précisément à toutes les questions posées, détaillant sa vie et ses pratiques sexuelles devant un parterre de journalistes ébahis se faisant une joie d’en restituer les détails les plus croustillants dans leurs colonnes. DSK a promené sa morgue hautaine devant ce petit monde, sûr de lui et de son bon droit. Il est très malin le bougre. Remercions tout de même le Ciel qu’il n’ait finalement jamais concouru pour la présidence de la République, il aurait été capable de déclencher une guerre nucléaire pour une « soupape récréative ». Et d’ailleurs on ne sait toujours pas bien s’il en avait vraiment envie. Peut-être écrira-t-il un jour ses mémoires qui promettent d’être un succès d’édition !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.