Grèce : et une dernière tournée pour la route

Allez hop ! 85 milliards d’euros de prêt en plus pour un nouveau programme d’aide des contribuables européens pour la Grèce plus la mobilisation de 35 milliards dans le cadre des différents programmes de l’Union européenne pour de l’investissement. C’est le besoin de financement estimé par le sommet de la zone euro dans un document de sept pages qui comporte par ailleurs un catalogue général de mesures de réformes économiques dont la France ferait d’ailleurs bien de s’inspire pour ses propres finances publiques. La durée de ce programme n’est pas précisée, en fait personne ne sait bien quand ces financements seront épuisés, peut-être deux ou trois ans et quand il faudra les renouveler d’une façon ou d’une autre ?

Le texte de l’accord en cliquant ici.

On a ainsi paré au plus pressé en renonçant, pour le moment, à l’aventure qu’aurait été une sortie d’un pays de la zone euro. Là encore personne ne sait si les conséquences en auraient été positives ou pas. Ce que tout le monde sait en revanche c’est que dans l’euro ou en dehors, la Grèce aura encore besoin longtemps de programmes d’aide des contribuables européens avant de pouvoir accéder de nouveau aux marchés financiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.