BOURAOUI Nina, ‘Standard’.

Sortie : 2014, Chez : J’ai Lu 11205

L’histoire de Bruno, un breton lisse, travaillant à Paris, dont la vie est un néant social et intellectuel, et bientôt professionnel, lorsque soudain naît un espoir infini, celui de renouer avec un amour de jeunesse. Cette lumière dans la nuit fera long feu et se terminera en catastrophe (que l’on craignait encore pire jusqu’à la lecture de sa conclusion en dernière page).

La description du puit sans fond et de peu de sens de la vie de Bruno est glaçante. Le style de Nina BOURAOUI se prête très bien à l’analyse clinique de cette désespérance, on dirait un compte-rendu chirurgical.

L’auteur nous a habitué dans ses romans précédents à ses tableaux tellement noirs de la vie qui nous entoure. Un pessimisme qui tourne au dépressif sauf lorsqu’elle nous narre ou évoque ses souvenirs d’enfance dans une Algérie mythique. Mais ici il n’est question que de l’enfer de Bruno.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.