LACOUTURE Jean, ‘Le témoignage est un combat – Une biographie de Germaine Tillion’

Sortie : 2000, Chez : Seuil.

La vie de Germaine Tillion (1907-2008) narrée par le biographe Jean Lacouture, où l’on suit le parcours original puis héroïque de cette grande dame du XXème siècle. Ethnologue dans le massif des Aurès en Algérie dans les années 30, résistante à Paris en 1940 à l’origine du réseau « du Musée de l’Homme », arrêtée sur trahison puis déportée à Ravensbrück, elle en revient, à la différence de sa mère assassinée dans ce même camp, pour, durant les dix années suivantes, analyser le phénomène concentrationnaire avec ses yeux d’ethnologue.

Elle revient ensuite en Algérie en mission officielle en 1954 sous le gouvernorat de Soustelle (autre ethnologue) pour développer des centres de sociaux et d’éducation dans la colonie déjà en proie à l’insurrection. Elle s’y heurtera aux ultras de l’Algérie française, y compris les militaires français, et défendra toujours avec la même conviction l’Humain contre les systèmes, concentrationnaires ou coloniaux ! Elle poursuivra ensuite ses travaux d’ethnologie avec moins de péril mais tout autant de conviction.

Cette femme qui a connu le pire fut animée sa vie durant d’un courage jamais démenti, d’une insatiable curiosité et d’un si admirable souci de l’Homme(et en l’occurrence de la femme méditerranéenne) ! Lacouture qui l’a interrogée à de très nombreuses et régulières reprises nous raconte toute la passion qui anima cette femme. Un modèle de très grande valeur !

Les encagoulés à l’assaut

Des heurts violents sont rapportés en Corse entre des natifs appartenant au soi-disant Peuple corse et des populations issues de l’immigration. L’étincelle qui a déclenché ces nouvelles bagarres aurait été la photo prise par un touriste d’une femme voilée se baignant en maillot de bain islamique. On connaît la grande affection que portent les corses à tout étranger, ceux venant du continent et encore plus pour ceux venant d’Afrique du Nord. Ils mettent sans doute d’ailleurs les uns comme les autres dans le même sac des étrangers qui ne devraient pas fouler la terre corse.

Il y a peu après l’attentat terroriste religieux islamique de Nice (85 morts et de nombreux blessés), les encagoulés du FLNC ont produit une vidéo où ils s’affichent comme à leur habitude avec armes et tenues kakis en expliquant aux terroristes islamistes qu’ils répondraient à toute attaque de leur territoire :

Votre philosophie moyenâgeuse ne nous effraie pas… Sachez que toute attaque contre notre peuple connaîtrait de notre part une réponse déterminée sans aucun état d’âme.

On sait qu’effectivement les états d’âme n’embarrassent pas trop le mouvement indépendantiste qui entend faire la police sur son territoire en attendant son indépendance. L’avenir dira s’il effraie ou pas les terroristes islamiques.