ROLLAND Romain, ‘Jean-Christophe 3/3’.

Sortie : 1912, Chez : Le Livre de Poche 779/780.

Le dernier tome de l’épopée musicale et historique de Jean-Christophe écrite par Romain ROLLAND, prix Nobel de littérature en 1916. C’est le crépuscule de notre héros, plus apaisé avec la reconnaissance venue, mais toujours créateur d’une œuvre musicale dont il veut laisser des traces à la postérité.

Rolland décrit avec son style lyrique et analytique la confrontation des sentiments dans le cœur de l’artiste et leur transformation en musique. Notre héros se frotte violement aux émeutes révolutionnaires parisiennes (sans doute 1848), retrouve tendrement son amour italien de jeunesse et passe des jours presque heureux entre Paris et Rome entourés des enfants de ses amis disparus qui accompagneront ses derniers instants.

On croise dans ces lignes Colette et Brahms, on vit la passion de l’auteur pour la musique et on se glisse sans peine dans ses personnages habités par la violence de leur espérance transcendée par la pureté de la musique. Ce roman fleuve de Romain Rolland se lit avec bonheur, on est en plein XIXème siècle, celui où se déroule la fiction et celui auquel on associe le style de l’auteur. Mais quelle que soit l’époque, le cœur des Hommes et l’émotion musicale perdurent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.