Fillon lâché par ses potes

Après avoir été dénoncé par son « ami » Robert Bourgi, un affairiste de la FrancAfrique qui lui offrait des costumes à 6 000 EUR pièce, ce qui marqua le début de son échec aux élections présidentielles de 2017, voici maintenant François Fillon, ou plus exactement sa femme, Pénélope, dénoncée par un autre « bon ami » du couple, l’homme d’affaires Marc Ladreit de Lacharrière qui a choisi de « plaider coupable » dans l’affaire non encore jugée de l’emploi fictif de Mme. Fillon à la Revue des deux mondes qu’il dirige. En gros il reconnait que l’emploi était bien fictif. Gardons-nous de nos « amis » et que la justice passe !

COLETTE, ‘Claudine 3/5 – Claudine en ménage’.

Sortie : 1902

Et voici Claudine mariée à 17 ans à un homme de 30 ans plus âgée qu’elle : Renaud le séducteur. Amoureuse de son mari qui lui offre une vie de château et de séduction à travers l’Europe du début du XXème siècle, elle laisse son père, qui a failli oublier se rendre à son mariage, à ses chères études et la garde de sa chatte Fanchette, de retour à Montigny. Elle redéfinit sa relation avec Marcel, le garçon féminin et grognon de Renaud, de séductrice en belle-mère.

Lorsque dans une soirée mondaine elle croise Rézi avec qui elle va partager un amour passionné sous le regard tolérant et un peu inquiet de Renaud avant qu’elle ne découvre une liaison parallèle entre Rézi et Renaud. C’est alors l’explosion du rêve et le retour à Montigny chez les siens, loin de la dévastation parisienne.

Avec ce troisième volume Colette continue à nous ravir par l’élégance de son style pour décrire les humains et leurs sentiments, tout en nuances et ironie. Elle prête à Claudine un regard cynique et humoristique sur son environnement et aborde par son intermédiaire le sujet de la bisexualité ce qui n’était sans doute pas courant à cette époque. Elle le fait avec délicatesse jusqu’à narrer des scènes d’amour physique sans l’ombre d’une vulgarité et en n’employant que des mots innocents. C’est du grand art !