Depardieu s’évade

Finalement, Depardieu, bon acteur surpayé du cinéma français, récupère un passeport russe pour s’installer en Belgique et fuir une tranche marginale d’imposition de 75% qui a été rejetée par le conseil constitutionnel et ne sera donc pas appliquée. Une vraie comédie de boulevard, on s’attend à voir l’inspecteur du fisc sortir du placard de la chambre à coucher… et on s’y perd un peu.

La minorité agissante

Le mariage homosexuel continue à agiter l’hexagone. Comme souvent en France les désirs d’une minorité, celle des homosexuels, vont s’imposer à la majorité sous prétexte d’évolution et de non-discrimination. C’est ainsi, ce n’est en l’occurrence pas très grave, juste une perte de temps. Une grande manifestation contre le projet de loi est prévue le 13 janvier sur le modèle de celle pour l’école libre en 1984 ou contre le « contrat premier emploi » en 2006, qui l’une et l’autre avaient fait reculer le gouvernement. Voyons donc ce qui se passera le 13 janvier.

Le pape se met à tweeter

Le pape s’est mis récemment à tweeter pour tout et n’importe quoi, comme tout tweetos qui se respecte. Il bénit ses followers ou leur explique qu’il aime les crèches et autres billevesées. Est-ce que cet abaissement communiquant va lui rapporter des fidèles supplémentaires dans ses paroisses le dimanche ? C’est peu probable.

Le tweet c’est le niveau zéro de la réflexion, l’infantilisation de la parole, la glaciation des échanges. C’est sans doute la raison pour laquelle cet outil est si prisé par le monde politique : ne rien dire en 140 signes, un rêve pour nos édiles.

Bergé tout en subtilité

Pierre Bergé, affairiste socialisant, déclare à propos du mariage homosexuel :

« Moi, je suis pour toutes les libertés. Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? »

Pierre Bergé

déclenchant l’ire des bien-pensants pourfendeurs du mariage pour tous comme celle des défenseurs du mariage gay. Bon, soyons réaliste et cessons ces cris d’orfraie, la gestion pour autrui des mères porteuses va suivre le mouvement, de même que la procréation assistée pour les couples lesbiens sera sans doute incluse dans la loi en cours d’examen. Ce n’est qu’une question de temps.

Mais qui peut bien être le père ?

Et dire que nous allons terminer cette année 2012 sans en savoir plus sur l’identité du père de la fille de Rachida Dati, ex-ministre chez Dior, Yves Saint-Laurent et place Vendôme. La Dati a entamé un procès en paternité contre un bellâtre mondain, propriétaire affairiste de casinos et de d’hôtels de luxe. La défense du garçon est de reconnaître sa relation avec la Dati tout en expliquant qu’elle menait en même temps des relations avec huit hommes à la fois et qu’il est donc difficile d’affirmer qui est le père… Du coup la justice ordonne un test ADN de paternité.

Et dire que tout stupre se déroulait pendant que la Dati était ministre de la République…

La fuite de Depardieu

Depardieu, acteur français part s’installer en Belgique pourpayer moins d’impôts qu’en France. La politicaille franchouillarde s’empare de ce non-sujet pour éviter d’avoir à communiquer sur d’autres. La gauche accuse l’acteur de traîtrise (Ayrault taxe son départ de minable) et la droite accuse la gauche d’installer un enfer fiscal.

Depardieu ne fait rien d’illégal mais il n’est pas content, rend son passeport français et renonce à sa nationalité française. Ce serait d’ailleurs bien s’il pouvait emmener dans ses bagages quelques fouteballeurs et traders-fraudeurs. Bon, la République y survivra. Comment fait-on pour renoncer à sa nationalité d’ailleurs, est-ce même légalement possible ?

Les suites probables du mariage homosexuel

Eh bien voilà, doucement le mariage homosexuel annoncé pour bientôt va s’ouvrir à la procréation médicale assistée pour les couples gays ou lesbiens. C’était couru à partir du moment où le mariage « pour tous » était à l’affiche. Il va sans doute être voté. Il aurait été plus honnête de l’annoncer dès le départ.

Mais après tout, Chichi a été élu sur la fracture sociale et il n’a fracturé que ses promesses et son premier ministre Juppé-le-raide-comme-un-passe-lacet ; de Gaulle a été élu sur l’Algérie française et il a donné l’indépendance à Alger ; quant à Mitterrand il a vendu le programme commun avec les communistes pour finalement lancer le grand vent de libéralisation financière qui souffle en tempête depuis…

Le bal des nunuches

Après l’UMP un autre drame national sépare la France en deux clans irréconciliables, celui de l’élection annuelle de Miss France, revendiquée par deux comités d’organisation chacun en lutte contre l’autre. Ce festival annuel de nunucherie est regardé par des millions de téléspectateurs, avec donc autant de recettes publicitaires à la clé. Les nunuches en chef des deux comités se tirent la bourre par tribunaux interposés mais organise chacune leur élection de Miss Nunuche et tout le monde s’en porte aussi bien finalement.

Moi je suis pour Fillon et pour Miss Nunuche n°2, Copé lui est un vendu à Miss Nunuche n°1.

Push up

Paris regorge d’affiches publicitaires sur les soutien-gorges H&M dits « super push-up ». Nous nous interrogeons sur ce concept, mais surtout on interviewe une femme sur le sujet. C’est finalement assez simple, il s’agit dans un double mouvement simultané de pousser vers le haut et de resserrer les côtés vers le milieu. Ainsi, même Jane Birkin peut avoir de gros seins.

Fumette dans le Colorado

Lors des dernières élections présidentielles américaines, l’Etat du Colorado a voté pour la légalisation du cannabis « à titre récréatif » et contre l’exploitation du gaz de schiste dans l’Etat. Un vrai bonheur pour écolo ce Colorado, on pourra y exiler Cécile Duflot quand elle se sera fait débarquer du gouvernement pour fumette dans les couloirs de son ministère.

« C’est la faute de l’Etat »

Des marathoniens français qui s’étaient déplacés à New-York pour y courir le marathon où il fait être vu, s’apprêtent à attaquer la maire de cette ville suite à l’annulation au dernier moment de leur course fétiche pour cause d’ouragan. Ils parlent d’un préjudice financier, leur frais de déplacement, et d’un préjudice moral, leurs mois d’entraînement.

Quel est ce système judiciaire qui estimera sans doute recevables les plaintes de coureurs à pieds déçus de ne pouvoir concourir ? C’est le système anglo-saxon qui est en train de déteindre dangereusement sur nos pays latins.

Cessons de décorer n’importe qui !

Un scandale de pédophilie implique un ex-animateur de la BBC, décédé depuis, et fait grand bruit au Royaume-Uni car l’impétrant était anobli par la Reine et aurait été proposé pour une distinction papale. Eh oui ! Mais il faudrait aussi que la Couronne d’Angleterre, le Saint-Siège et tous autres gouvernements cessent de faire dans la pipolisation et de distribuer des décorations à tout va à des présentateurs télé, tout ça pour aspirer les votes de Mme. Michu.

Un présentateur télé, ça présente à la télé, éventuellement avec talent, mais en aucun cas ça ne mérite une décoration de la République ou de la Monarchie.

Le défilé des pleureuses

Les économistes mondains et les journalistes savants continuent à rivaliser en beaufitudes pour émouvoir Madame Michu. En gros nous avons deux clans principaux et quelques sous-courants :

  • Les anti-rigueurs qui brament qu’il faut poursuivre les dépenses publiques et que l’austérité va tuer la croissance
  • Les anti-dépenses publiques qui brayent qu’il faut équilibrer les budgets publiques et que la dette va tuer la croissance

Au milieu de tout ceci, Madame Michu a du mal à y retrouver ses petits, on la comprend. La vraie vie est bien sûr plus complexe et les dirigeants actuels se la collettent durement. Ils essayent de faire le job c’est-à-dire récupérer les 40 milliards qui manquent pour respecter les engagements pris par la République en matière de déficit publiques.

Et ils se coltinent en sus l’habituel défilé des pleureuses :

  • Les buralistes qui râlent parce que les taxes sur les cigarettes augmentent,
  • Les brasseurs et vendeurs de bière qui pestent car les taxes sur la mousse augmentent,
  • Les retraités qui vont payer plus de cotisations,
  • Les riches qui vont inclure les œuvres d’art dans l’assiette de l’impôt sur la fortune,
  • Les jeunes créateurs d’entreprises qui voient s’alourdir l’impôt sur les plus-values,
  • Etc. etc.

Et toutes ces corporations nous expliquent la larme à l’œil que si elles sont touchées par les hausses d’impôt c’est la fin du monde et une catastrophe pour l’emploi, et que par contre il faut augmenter les impôts du voisin qui lui roule sur l’or. Bref, la France dans toute sa splendeur.

Tout le monde va payer, c’est à peu près la seule chose qui soit sûre puisqu’il semble se confirmer que la France vit au-dessus de ses moyens depuis des décennies et que l’heure de vérité est arrivée !

On n’aimerait pas être à la place des gouvernants, ni d’ailleurs les économistes mondains et les journalistes savants (qui bénéficient eux même d’une niche fiscale que personne n’a réussi à abattre jusqu’ici).

Un premier ministre attaqué de toutes parts

Les mondains des plateaux de télévision et les sondeurs obsessionnels ressassent sans arrêt la soi-disant baisse de popularité d’Ayrault. Ils nous développent leurs édifiantes analyses de Café du Commerce sur le thème : « faut-il remplacer le premier ministre ? »

De quoi se mêlent-ils ces bouffeurs de courbes ? Ayrault est tristoune, ben oui et alors ? Ayrault passe plus de temps à bosser qu’à défiler devant les caméras, ben oui et alors ? Est-ce que pour faire le job à Matignon il faut avoir le profil d’un animateur de la Nouvelle Star, ben non, heureusement !

Il a manifestement échappé aux mondains du microcosme parisien qu’il ne manque que 30 à 40 milliards d’euros pour, non pas équilibrer les finances publiques, mais juste afficher un déficit respectant les engagements pris pour 2013. Ce petit souci prend un peu de temps aux dirigeants pour être réglé, ça laisse donc moins de temps pour les dîners en ville.

Que les sondeurs sondent leur utilité, cela les changera. 

On vit une époque formidable !

Avez-vous remarqué cette nouvelle mode des capteurs de mouvements qui déclenchent automatiquement l’allumage de lumières ou l’ouverture de portes. C’est un peu agaçant, comme si on était plus capable d’appuyer sur un bouton pour commander une porte ou une ampoule. Et puis il y a des circonstances où l’on ne souhaite pas particulièrement ouvrir cette porte ou allumer cette lumière.

Les toilettes de nos bureaux sont évidemment équipées de cette technique alors si l’affaire prend un peu plus de temps que prévu la lumière s’éteint avant terme. De ce fait les prostates vieillissantes ont tendance à arroser leurs chaussures à cause de ce système infantilisant.

C’est ainsi, nous vivons une époque moderne.

La poissonnière fait des soldes

La poissonnière de l’UMP, Nadine Morano, tweeteuse enflammée et inutile, nous apprend via son média favori qu’elle va ajouter « sa pensée » à celle de l’archevêque de Paris sur la question vitale du mariage homosexuel. On est fébrile et impatient de découvrir cette pensée…

La mode immettable au-dessus de 30 ans

Je suis dans une boutique pour essayer des costumes de printemps. Evidemment on me propose des coupes près-du-corps, en français, pantalon moule-burnes et veste-que-tu-peux-peux-même-pas-lever-les-bras-une-fois-que-tu-l’as-sur-le-dos ! Je demande s’il n’y a pas des formes plus classiques et on me répond : « mais c’est le classique aujourd’hui. »

Merci Carla (et Charlie) !

Oui c’est vrai, c’est un peu vulgaire, plutôt facile, très Charlie, mais tellement drôle qu’il ne faut pas s’en priver. L’année 2012 sera suffisamment difficile pour notre vieille France décadente qu’il ne faut pas se priver d’une occasion de rigoler bien franchement :

Luz / Charlie-Hebdo (28/11/2011)

Une décoration nationale galvaudée !

Photo by Stephen Lovekin/Getty Images

Salma Hayek, une bombasse mondano-hollywoodienne à gros seins, mexicaine naturalisée américaine, femme pour le moment d’un fils-à-papa du CAC 40 français, est décorée de la légion d’honneur. En quoi cela sert-il à la République sinon à l’émoi du décorateur qui va épingler la légion au plus près d’un sein laiteux ? Quelle décadence !

BHL se lâche

Une photo de Bernard Henri-Levy dans Paris Match sur une plage de Saint-Barth avec sa femme. Jusqu’ici rien que de très normal de voir notre philosophe médiatico-mondain à Saint-Barth, il y est aussi à l’aise que sur un plateau de télé, mais chose stupéfiante, incroyable, révolutionnaire : l’impétrant est en chemise bleue, et toutes nos certitudes s’effondrent d’un coup pour démarrer une année 2012 déjà ô combien incertaine. BHL sans chemise blanche, qu’allons-nous devenir ?