Religion à Rome

Le pape François 1er remonté contre la guerre et les massacres d’innocents en appelle à Dieu…

« A Jésus victorieux, demandons d’alléger les souffrances de tant de nos frères persécutés à cause de son nom, comme aussi de tous ceux qui pâtissent injustement des conséquences des conflits et des violences actuels. Il y en a tant ! »

Et à ses créatures qui composent la communauté internationale à :

« ne pas rester inerte face à l’immense tragédie humanitaire en Syrie et en Irak », et ses « nombreux réfugiés »

Pas sûr que l’un ni les autres ne soient très efficaces à court terme. La communauté internationale, au moins occidentale, bombarde déjà à qui mieux-mieux les extrémistes musulmans-sunnites qui pillent et égorgent non seulement des chrétiens, mais en gros tout humain qui n’est pas sunnite.

François 1er fait le jésuite qu’il est d’ailleurs. Il n’ose pas appeler l’occident chrétien à faire la guerre pour tenter de sauver les chrétiens orientaux alors il demande de « …ne pas rester inerte », comprenne qui pourra ce message divin !

Religion au Moyen-Orient

Dans une de ses dernières vidéos d’assassinat d’otage, l’organisation extrémiste religieuse Etat Islamique montre un gamin d’une douzaine d’années tirant une balle dans la tête d’un otage arabo-israélien puis canardant son cadavre. Une enquête est en cours pour confirmer ou nom que le gamin assassin serait français. Le conditionnement par l’idéologie islamique fait tomber toutes les barrières élémentaires de l’Humanité avec une redoutable efficacité.

Religion au Moyen-Orient

Après avoir égorgé des infidèles devant les caméras, brûlé vif un aviateur jordanien sur YouTube, enlevé et vendu des femmes, entre autres joyeusetés régressives, voici maintenant que l’Etat islamique saccage le musée de Mossoul en Iraq, ville tenue par ses affidés depuis plusieurs mois. Evidemment il n’y a pas mort d’homme et cela est moins grave que les massacres d’humains commis par ailleurs au nom d’un Dieu.

Comme toujours, ces actions sont diffusées sur Internet où l’on voit des extrémistes religieux abattre à coups de masse des statuts assyriennes datant d’avant l’arrivée du prophète Mohammed ce qui suffit à signer leur inutilité à la cause, voire leur inexistence.

La volonté de destruction de la culture est le propre des totalitarismes, politiques ou religieux. D’autres l’ont déjà pratiquée, il n’y a pas si longtemps, le nazisme, le stalinisme, le catholicisme… Ces totalitarismes n’ont jamais vaincu par ces moyens qui illustrent, si besoin en était, la bêtise crasse de ces croyants d’un autre âge.

Pierre Lelouche s’énerve…

… sur France Culture en expliquant que la Cour européenne des droits de l’Homme empêche la France d’expulser Djamel Beghal car son pays d’origine ne respecte pas les droits de l’Homme et qu’il y risquerait sa vie, ce qui est probablement vrai. Citoyen et terroriste algérien, mentor du djihad international, ayant crapahuté sur tous les fronts moyen-orientaux du terrorisme, il inspire plus qu’il n’agit. Il a été condamné à plusieurs reprises mais jamais à des peines très lourdes car sa participation directe à des faits de terrorisme n’a jamais pu être définitivement prouvée.

Il est depuis en résidence surveillée dans le Cantal « aux frais du contribuable » comme le souligne Lelouche car la France ne peut pas l’expulser en Algérie. Il a ainsi rencontré régulièrement dans cette résidence les extrémistes religieux qui ont commis les attaques terroristes de janvier 2015 à Pari. Ces idéologues connaissent bien les méandres du droit européens et les contradictions propres à la démocratie. Ils en usent et en abusent au mieux de leurs intérêts et objectifs.

C’est Lénine qui avait dit : « les capitalistes nous vendront le corde pour les pendre ». Il a eu tort sur cette anticipation puisque que la sphère communiste s’est inclinée, mais les extrémistes religieux sauront peut-être faire mieux ? Drôle retour de l’Histoire.

Religion au Moyen-Orient : enfin une bonne nouvelle

Enfin une bonne nouvelle dans les conflits moyenâgeux qui enflamment le Moyen-Orient : Al-Qaida et l’Etat Islamique s’écharpent en Jordanie, le premier contestant la sauvagerie des guerres de conquête du premier. C’est un peu l’hôpital qui se moque de la charité…

La Jordanie a libéré un idéologue local d’Al-Qaida qui présente l’immense qualité de tirer à boulets rouges (métaphoriquement pour le moment) contre l’Etat islamique suite au supplice administré à un prisonnier jordanien par celui-ci.

Venant d’une organisation qui a tué 3 000 personnes d’un coup en balançant des avions contre deux tours au centre-ville de New-York en 2001, la critique d’une entité qui égorge et fait brûler vif des citoyens en direct sur YouTube, vaut le déplacement. Ce qui réunit ces deux idéologies : Dieu, ce qui les sépare : des procédures !

Religion en Syrie – jusqu’au bout de la régression

Les extrémistes religieux de l’Etat islamique ont capturé un pilote jordanien ayant dû s’éjecter de son appareil en mission de bombardement contre les positions de cette organisation. Ils l’ont enfermé dans une cage et brûlé vif. Bien entendu, le tout a été filmé et diffusé sur YouTube hier.

L’Etat jordanien a immédiatement exécuté deux extrémistes religieux qui croupissaient dans ses geôles après avoir été condamné à mort pour leur implication dans des attentats sanglants.

Religion à Nice

Un gamin de 8 ans est convoqué par la police pour avoir fait la mauvaise tête et, du moins en est-il accusé, fait l’apologie du terrorisme. Il reconnaît avoir dit : « je ne suis pas Charlie, mais je suis Kouachi » ou quelque ineptie du même ordre. Par contre il nie avoir dit en parlant des dessinateurs de Charlie Hebdo « c’est bien fait pour eux, ils l’ont mérité ». Qu’il ait prononcé ou pas cette dernière phrase a peu d’importance, d’autres ne s’en sont pas privé, et même bien pire, sur internet ou sur les médias. Il a répété ce qu’il a entendu chez lui ou dans sa cour d’école, probablement sans trop comprendre de quoi il s’agit.

En principe une bonne paire de claques et deux heures de colle aurait réglé le problème… mais c’était en d’autres temps… avant que le politiquement correct n’ait envahi nos sociétés et que la religion n’ait remis le blasphème au goût du jour. Aujourd’hui cela devient une affaire d’Etat.

Religion en France

CH_20150107_Je-suis-CharlieDéclarations diverses d’imams de plateaux télévisés qui répètent en boucle : « tout ceci n’est pas l’Islam ! »

Bon, bien, peut-être ; ces massacres à Paris, en Syrie ou en Irak, commis par ou sur ordre des Etat islamique, Al Quaïda au Yémen ou ailleurs, et autres organisations religieuses extrémistes, ne sont peut-être pas conformes à l’Islam diffusé sur les plateaux télévisés de la presse française, mais il semble bien qu’ils soient commis au nom d’un Islam qui fait fureur en ce moment.

Bien sûr, comme chaque fois que la religion cherche à s’imposer sur le pourvoir temporel, les luttes d’ambition se confrontent avec les messages mystiques, et les religieux emploient les outils du pouvoir : les armes, l’argent, la violence et la manipulation du peuple. C’est la situation aujourd’hui.

Religion dans le monde

CH_20150107_Je-suis-CharlieCharlie Hebdo a publié un numéro mercredi dernier avec, bien sûr, une caricature du prophète Mahomet en couverture… Même si ce dessin est plutôt tendre, Mahomet affichant le logo « Je suis Charlie » et disant en pleurant « Tout est pardonné », c’est un déchaînement dans nombre de pays croyant audit prophète : manifestations de haine, drapeaux français et effigies de Hollande brûlés en place publique, soutien aux extrémistes religieux Kouachi-Coulibaly et consorts, au Pakistan, au Mali, au Niger… Bref, nous voici revenus au point de départ.

Religion en France

CH_20150107_Je-suis-CharlieLa communauté juive de France s’inquiète suite aux quatre morts dans l’Hyper Cacher la semaine dernière et l’assassinat des enfants juifs lors de l’affaire Merah en 2012. Environ 7 000 français juifs se sont exilés en Israël en 2014, le double de l’année précédente. On en prévoit 10 000 pour 2015.

Il n’est pas bien sûr que la sécurité soit meilleure pour les juifs en Israël qu’en France. Ce pays est lui aussi la cible d’attentats terroristes, sans parler des roquettes du Hamas envoyées de temps à autre sur le territoire israélien. En nombre de morts par habitant et par an, Israël doit encore être plus risquée que la France.

Religion à Paris – Attaque sur Charlie-Hebdo

CH_20150107_Je-suis-CharlieGrands rassemblements à travers la France et y compris dans ses possessions d’outre-mer en hommage aux victimes des extrémistes religieux. A Paris on parle de plus d’un million de citoyens qui ont défilé de la République à  la Nation :

Manif_20150111 (5)

Une manif calme et bon enfant, ponctuée de marseillaises, de « Charlie-Charlie-Charlie », de « Merci la police », des vieux et des jeunes, des couleurs et de la diversité, pas trop de casquette-basket à l’horizon tout de même. Tout ceci est éminemment sympathique, sans doute sans trop de lendemains. Les extrémistes religieux doivent plutôt prendre cela pour la marque du succès de leurs actions criminelles… mais cela est bien que ce fut fait.


La presse et les plateaux télévisés mondains se gaussent de grands mots : sommes-nous en guerre, est-ce le « 11 septembre » français, les musulmans de France doivent-ils s’exprimer ? Et bla-bla-bla…

Il convient de faire preuve d’un peu d’analyse, ce qui n’est pas facile quand le pays se laisse gagner par une émotion bien légitime et alors que toute la beaufitude franchouillarde remonte déjà à la surface avec des attaques de mosquées.

Il n’y a pas de guerre juridiquement parlant puisque le parlement ne l’a pas autorisée comme le prévoit l’article 35 de la constitution. Il n’y a pas de guerre au sens où nos enfants ne sont pas mobilisés sous les drapeaux. Il n‘y a pas de guerre du fait d’un nombre de morts limités sur la durée en France : il y a eu plus d’assassinats mafieux en Corse ces dernières années que sous les balles islamiques dans l’hexagone.

Par contre les démocraties occidentales font face à un terrorisme religieux très nuisible et beaucoup plus pernicieux que les fléaux déjà affrontés et vaincus dans le passé. Il n’y a pas de solutions évidentes pour lutter contre ce nouvel ennemi de l’intérieur.

 

Religion à Paris – Attaque sur Charlie-Hebdo

CH_20150107_Je-suis-CharlieC’est le retour des croisades. On cherche à convertir de force les gens d’en face au nom d’un Dieu qui serait meilleur qu’un autre. On a déjà vu ça en d’autres temps. Les sunnites massacrent aujourd’hui les chiites comme les catholiques ont massacrés les protestants, pour quelques nuances idéologiques. Et chacun tue également la religion qui n’est pas la sienne, histoire de faire bonne mesure. Combien de morts dans la christianisation des populations colonisées au cours des siècles ?

Les chrétiens en sont passés par là dans l’Histoire et puis les Lumières, la pensée et le développement économique ont progressivement éloigné les religions du pouvoir temporel et les citoyens de ces croyances d’un autre âge, ou, à tout le moins, les ont-ils confinées à leurs sphères privées, avec parfois quelques débordements. On se souvient des intégristes catholiques français ressortis de leurs églises l’an passé lors des débats sur le mariage homosexuel, certains semblaient vraiment très très intégristes. Ce fut une surprise mais au moins restent-ils dans un schéma démocratique.

Rappelons de quoi nous parlons :

  • Les chrétiens pensent que Jésus est leur prophète avec des variantes entre ceux qui croient à la sainte-vierge et ceux qui n’y croient pas
  • Les juifs pensent que Jésus n’est pas leur prophète et attendent toujours leur messie
  • Les yézidistes croient en un Dieu qui façonna le monde comme une grosse perle blanche qu’il brisa et dont les éclats formèrent le ciel, la terre et la mer
  • Les zoroastriens considèrent que leur Dieu n’a pas besoin d’adoration, pas besoin d’intermédiaires
  • Les musulmans chiites pensent que le successeur légitime du prophète Mahomet (mort en 632) est Abou Bakr qui deviendra effectivement calife
  • Les musulmans sunnites chiites pensent que le successeur légitime du prophète Mahomet est Ali, son gendre et fils spirituel
  • Tous croient à la vie éternelle au paradis où chacun rejoindra son Dieu, les uns mangent du cochon et pas les autres, etc.

Depuis 2 000 ans ces principes ont entraîné des millions de morts sur la planète, et l’on continue aujourd’hui à se battre pour ces illusions ! C’est pathétique.


Les chaînes de télévision ont déployé ces derniers jours toutes leurs immenses compétences pour garder l’antenne 24 heures sur 24 alors qu’elles n’avaient rien à dire. Les journalistes n’arrêtaient pas  de diffuser des rumeurs en les assortissant de «…sous toute réserve… » ou « …information non confirmée… » etc. En fait le jeu consiste à épier le voisin et à balancer à l’antenne ce qui a été entendu sur l’antenne d’à coté sous toute réserve bien entendu.

Les consultants de circonstance, ex-agents secrets recyclés en experts de plateaux télévisés ont également devisé en boucle sur les mérites comparés de la Kalachnikov et du Famas.

Le TVB (tic verbal compulsif) « on va dire… » a également été très employé, comme si la fébrilité ambiante entraînait une recrudescence des « on va dire… ».


CH_20150107_Louison


Les éditoriaux de Charb sur l’affaire Merah en 2012


Les orientalistes distingués et les journalistes qui fréquentent les réseaux dits sociaux nous racontent ce qu’ils lisent sur les Facebook, Twitter et autres sites djihadistes depuis l’attaque de Charlie-Hebdo. Cela nous évite de trop y surfer. Ils y voient des soutiens affichés à l’assassinat des journalistes, apostats et policiers. Et une fois encore ces messages sont français et probablement écrits, notamment, au cœur de la région parisienne.

Religion à Paris – Attaque sur Charlie-Hebdo

CH_20150107_Je-suis-CharlieEvidemment ce qui ouvre les yeux et terrifie les français (comme d’ailleurs d’autres pays européens) c’est que le mal vient maintenant de l’intérieur. Il y a 40 ans lorsque Carlos balançait des grenades dans les drugstores ou sur les TGV c’était dans le cadre d’une vision d’extrême gauche pro-palestinienne, souvent relayée en Europe par une intelligentsia mondaine, les choses étaient relativement plus faciles à comprendre, plus matérialistes et moins mystiques, et l’ennemi venait de l’étranger, c’est plus simple. Aujourd’hui les trois terroristes religieux qui ont laissé 17 morts sur le carreau en 48 heures sont français et véhiculent un galimatias idéologique promu au Moyen-Orient au lieu d’un maoïsme de comptoir appris dans les bonnes universités françaises.


Les deux terroristes religieux qui ont tué douze personnes lors de l’attaque de Charlie-Hebdo se sont réfugiés ce matin dans une zone industrielle au nord de Paris. Localisés, ils ont été assiégés par la gendarmerie une bonne partie de la journée, puis ont tenté une sortie suicidaire et ont été abattus.

Dans le même temps un de leur associé après avoir tué une policière hier soir prenait en otage une quinzaine de personnes dans une épicerie casher, en tuait quatre avant d’être à son tour abattu par la police.

En deux jours le bilan est de 17 morts, 10 blessés, plus les 3 terroristes religieux abattus. Tout ceci au nom d’un des multiples Dieux auxquels croient les hommes.


Hier soir des professeurs de retour de leur journée d’enseignement ont rapporté les dialogues partagés avec leurs élèves sur l’assassinat des 12 personnes de Charlie-Hebdo hier. Ils expliquent que tous ces mômes n’avaient que ce sujet en tête et qu’ils l’ont bien sûr mis sur la table pour expliquer et décortiquer cette situation. Certains d’entre eux ont asséné à leurs professeurs : « ils [Charlie-Hebdo] ont blasphémé, ils ont eu ce qu’ils méritent, ce n’est pas mon problème ».

Et c’est sans doute là l’incroyable efficacité de cet extrémisme religieux qui rentre dans les consciences et manipule déconnecte les neurones. On en revient vraiment aux méthodes du maoïsme où durant la révolution culturelle on a vu des élèves dénoncer leurs professeurs, des enfants dénoncer leurs parents, le tout aboutissant à des millions de morts au nom d’un petit livre rouge et des ambitions démesurées d’une clique voulant garder le pouvoir. Aujourd’hui on voit des gamins, issus de l’immigration ou pas, partir combattre en Syrie pour Dieu ou abattre des journalistes dans une rédaction parisienne sans le moindre état d’âme.

C’est le vrai problème de nos démocraties occidentales et aussi leur échec : comment des gamins élevés dans le système éducatif de Jules Ferry peuvent ainsi se transformer en fous de Dieu d’un autre âge ? Il faudra sans doute plusieurs générations pour inverser le mouvement à supposer que l’on trouve la voie à emprunter pour ce faire.

Religion à Paris – Attaque sur Charlie-Hebdo

CH_20150107_Je-suis-CharlieLa police cherche les extrémistes religieux qui ont décimés la rédaction de Charlie-Hebdo hier. Les photos des suspects ont été publiées : deux frères dont l’un d’eux a déjà eu affaire avec la justice après avoir été arrêté en 2005 juste avant de décoller pour la Syrie. Gageons que leur arrestation risque d’être mouvementée vue leur détermination.

Que ces deux-là soient coupables ou que les assassins soient autres, ils paraissent en tout cas animés de motifs religieux et leur présentation devant les systèmes judiciaires de nos démocraties vieillissantes est toujours une épreuve : on leur parle code pénal et ils répondent loi de Dieu ! Ils espèrent le martyr et on les menace de prison ! C’est juste un dialogue de sourds.

Il faudrait encore plusieurs générations de croissance économique et d’éducation afin d’extirper ces gamins de l’influence de Dieu et de ceux qui les manipulent en leur vendant les bénéfices de la martyrologie religieuse. Nous n’aurons peut-être pas le temps.


Quelqu’un avait dit après la deuxième guerre mondiale, à l’ouverture des camps d’extermination, quelque chose du genre : « il faut juger les crimes les plus extraordinaires avec la justice la plus ordinaire ». C’est sur cette base que les juridictions d’exception en France (Cour de sûreté de l’Etat notamment) ont été progressivement abolies. Mais face au terrorisme religieux on ne sait trop quelle justice serait adaptée.


Impayable : une manifestation est prévue dimanche à Paris en hommage aux morts de l’attaque de Charlie-Hebdo et les partis politiques français s’écharpent déjà pour savoir quels partis doivent y participer et quels autres doivent être exclus. Les cadavres de ces victimes de l’extrémisme religieux sont encore chauds que déjà le monde politique franchouillard se montre à la hauteur de ses habitudes c’est-à-dire très loin de celle des évènements. On a les dirigeants que l’on mérite, c’est d’ailleurs une partie du problème…

Charb et Cabu doivent se bidonner là où ils sont.

Religion à Paris – Attaque sur Charlie-Hebdo

CH_20150107_Je-suis-CharlieTrois cinglés extrémistes religieux attaquent ce matin le siège du journal Charlie Hebdo, alors que se tient la conférence de rédaction hebdomadaire. Ils tirent dans la salle où se tient la réunion. Il y a 12 morts dont deux policiers. Charb, Cabu, Wolinsky, Tignous, Honoré, Bernard Maris, ne sont plus de ce monde car ils ont combattu la bêtise par la dérision et l’humour. Les autres morts sont des anonymes, un des deux policiers morts a été achevé d’une balle dans la tête.

Deux des assassins filmés dans leur fuite depuis un immeuble avoisinant crient en français « On a vengé le prophète Mahomet » et « On a tué Charlie-Hebdo ». La communauté musulmane française qui a condamné l’opération s’inquiète des amalgames, elle a raison.

Charlie Hebdo a toujours raillé les religions en ce qu’elles éloignent leurs croyants de la raison. Ce journal avait déjà souffert d’attentats, de menaces de mort et certains journalistes vivaient sous la protection de la police. Celle-ci ne leur aura été d’aucun secours face à la violence de l’attaque.

Quand des idéologies cherchent à bourrer le crâne de leurs fans à coups de dogmes abracadabrants cela tourne généralement au désastre humain. Dans notre vieille Europe nous avons eu l’immaculée conception et sa Saint-Barthélemy, le communisme et ses goulags, la race aryenne et ses camps d’extermination, et bien d’autres. Aujourd’hui le terrorisme religieux est mondialisé comme le CAC 40 et on importe en Europe de nouveaux dogmes, ceux de l’islam, tout aussi ridicules que les autres mais comme il y a de moins en moins de croyants dans autres religions, l’islam apparait en tête de gondole.

Il faut crier avec Charlie « Vive la laïcité ».

Les extrémistes religieux de ce matin sont activement recherchés, souhaitons qu’ils soient attrapés pour rendre des comptes devant la justice de la République. Mais au-delà, les solutions à ce nihilisme ne sont guère évidentes après les déclarations politiques d’usage sur le rassemblement, les amalgames, et bla-bla-bla. En fait, et l’Histoire nous l’a appris, ce qui fait reculer la régression religieuse c’est le développement économique, et de ce coté-là, la situation n’est pas très brillante, au moins en Europe.