Grèce

Tinos 2017

Tinos, île des Cyclades grecques et siège de Notre Dame de l’Annonciation de Tinos, église construite après la découverte de la Sainte Icône de la Vierge à l’origine de nombreux miracles. En 1822, la none Pélagia eut à plusieurs reprises des visions de la Sainte Vierge qui lui ordonnait de faire lancer des fouilles à un endroit bien précis pour trouver son Icône enterrée. Elle l’avait été vers le Xème siècle pour être mise à l’abri des Sarrasins qui détruisirent et brulèrent l’église d’alors.

L’Icône retrouvée (la Vierge disait vrai) est exposée dans l’église ensuite construite sur les lieux de la découverte. Elle fut déterrée alors que la Grèce entière était soulevée contre l’Ottoman et tous les chefs du combat pour la liberté et la dignité humaine affirmèrent que c’était un signe de l’accord divin pour leur lutte. Du coup ils furent généreux en cierges divers et… gagnèrent l’indépendance de la Grèce.

L’Icône la Vierge est désormais l’objet d’un pèlerinage annuel à Tinos et fait l’objet d’une dévotion sans pareil de nombre d’orthodoxes qui, une fois débarqués sur le port, pour les plus fougueux, doivent monter à genoux vers l’Eglise de l’Annonciation qui se trouve à un bon kilomètre du débarcadère… L’Icône ayant généré nombre de miracles, rien n’est trop pour l’en remercier. Tinos a été sauvée d’une épidémie, les puits asséchés ont vu revenir l’eau, une frégate anglaise a été préservée de la tempête, un navire de pêche a été sauvé du naufrage grâce à un gros poisson qui est venu opportunément boucher la voie d’eau, même le roi Constantin fut préservé de sa maladie mortelle après que la Sainte Icône eut été transportée en grande pompe à Athènes. Comment de pas être éperdu de gratitude devant une telle usine à miracles ?

 


Tinos 2001

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.