Quoi de neuf ?

Coûts de production et faux-jettonerie

Une usine textile s’effondre au Bangladesh, le décompte atteint 1 000 morts. Dans un bel ensemble les bonnes âmes des pays riches à travers la planète s’émeuvent que les vêtements de marque qu’ils portent fièrement, où les aïe-phones qu’ils manipulent si hystériquement, puissent être fabriqués dans ces usines du tiers-monde aux conditions de sécurité si déplorables… Il suffit de regarder les étiquettes et lorsque l’on voit Bangladesh ou Chine ou Inde, on peut, sans trop de risques de se tromper, imaginer que les conditions de travail dans ces contrées ne sont pas les plus généreuses de notre pauvre monde !

Comme de bien entendu, si l’on veut mettre ces usines aux normes occidentales, les coûts de production vont augmenter, et probablement aussi les prix de vente. Alors lorsque les consommateurs, mêmes aisés, doivent arbitrer entre leur porte-monnaie et le bien-être de l’ouvrier bangladais, leur choix est souvent le même. Il serait donc aussi bien qu’ils nous évitent leurs cris d’orfraie dont la faux-jetonnerie n’a d’égal que la gloutonnerie de leur consumérisme.

C’est un peu comme le soutien à notre agriculture nationale : tout le monde est d’accord pour déplorer le faible niveau des prix à la production mais personne n’est prêt à payer son bifteck ou ses tomates plus chers pour acheter des fruits et légumes issus de l’agriculture française, ou tout simplement à manger des aliments de saison pour éviter de consommer des tomates marocaines ou des kiwis néozélandais en hiver.

Guéant les doigt dans le pot de miel

Claude Guéant, ex-ministre de droite et âme damnée de Sarko l’agité, a touché 500 000 EUR en provenance d’un compte à l’étranger et payé quelques dizaines de milliers d’euros en liquide. Ces joyeusetés ont été révélées par Le Canard Enchaîné et auraient été identifiées lors de perquisitions judiciaires effectuées chez l’impétrant dans le cadre de l’information judiciaire en cours sur d’éventuels financements libyens de la campagne électorale présidentielle 2007 de l’agité.

Rien de bien neuf sous le soleil, il y a du liquide qui circule, des sommes rondelettes sur des comptes privés. Nous somme dans le cadre d’une information judiciaire, il suffit que l’intéressé réponde aux questions du juge qui avisera si ce sont des faits légaux ou illégaux. Si l’on est dans le premier cas c’est la fin de l’histoire, circulez il n’y a plus rien à voir ; si c’est le second, un tribunal se prononcera in fine sur la culpabilité ou non du Guéant, et en attendant présomption d’innocence.

Hélas, hélas, hélas, plutôt que d’adopter une attitude sereine face à l’adversité, Guéant s’est précipité sur les plateaux médiateux et a passé son jeudi entier à tenter de s’expliquer dans les journaux, les radios et les télés. Il a raconté des bribes d’histoires maladroites, des tableaux vendus en Malaisie, des fonds secrets ministériels reçus à Paris ; c’est peut-être vrai, sans doute faux, certainement incomplet, sûrement inutile !

Guéant a agi comme une midinette attirée par une émission de télé-réalité, une guêpe aimantée par un pot de miel, les doigts d’un gamin se dirigeant vers la prise électrique. Personne ne l’obligeait à bondir face aux caméras mais il n’a pas su résister, s’imaginant qu’il pourrait embobiner le gogo avec ses historiettes en milliers d’euros. Mais qu’il ait dit la vérité ou non, cela n’aucune importance car personne de l’a cru. Cette incontrôlable attirance pour la communication vide de sens tue les politicards à petit feu, ils le savent et se précipitent dans le vide en criant banzaï ! C’est édifiant.

Un monde d’esclaves ?

Une vieille dame aux grands yeux bleus, plutôt bien mise, m’arrête dans la rue pour me demander : « n’avez-vous pas l’impression d’être un esclave qui vit dans un monde d’esclaves ? » Je n’ai pas trop le temps d’entamer un débat sur le sujet, je réponds non !

Chateaubriand François-René de, ‘Mémoires d’Outre-Tombe Tome 1’.

Sortie : 1951, Chez : Livre de Poche 1327, 28 & 29. Les mémoires d’un romantique qui a traversé les XVIII et XIXème siècles, fut présenté à Louis XVI, vécut la révolution française, l’exil, la réconciliation avec Bonaparte, se fâche avec Napoléon, écrit des romans, voyage des Etats-Unis à Jérusalem, exerce des fonctions politiques, pour, enfin, commettre ces mémoires monumentales. Le style est merveilleux, celui d’un autre temps, les références historiques sont passionnantes. Chateaubriand nous parle de lui, mais à travers ses pérégrinations, revient sur cette période clé que fut la Révolution dans l’Histoire de la France.

Mentir c’est péché

Même les chefs religieux mentent maintenant. Le grand rabbin de France doit démissionner suite à une sombre affaire de plagiats et de faux diplômes. Un grand rabbin cela doit être l’équivalent d’un évêque ou d’un archevêque, mais ça a quand même besoin de se pousser du col. Quelle époque !

Désopilant : ils se trompent de boutons

Fantastique : Henri Guaino a voté pour la loi sur le mariage homosexuel d’après le décompte de l’assemblée nationale ! Une mise au point a été publiée par l’assemblée notant :

« M. Marcel Bonnot, M. Luc Chatel, M. Alain Chrétien, Mme Marianne Dubois, M. Henri Guaino qui étaient présents au moment du scrutin ou qui avaient délégué leur droit de vote ont fait savoir qu’ils avaient voulu « voter contre ». » =

Luc Chatel a aussi fait partie de lot de députés UMP s’étant trompé de vote. Au total ce sont six députés qui ont voté pour alors que deux seulement soutenaient la loi : Benoist Apparu et Franck Riester. A chaque scrutin il y a ce type d’erreur technique, mais dans le cas de Guaino c’est vraiment impayable compte tenu des positions du bonhomme ces dernières semaines. On note aussi sur le site de l’assemblée nationale que Nathalie Kosciusko-Morizet, Pierre Lellouche et Bruno Le Maire, cadors de l’UMP se sont abstenus. Coté centriste, Borloo a voté pour avec quelques inconnus de son parti.

Le Guaino file un mauvais coton ces derniers temps, il devient de plus en plus colérique. On l’a vu perdre ses nerfs à plusieurs reprises sur les plateaux de télévision sur différents sujets : la mise en examen de Saint-Sarkozy, le mariage homosexuel, les simples questions insignifiantes de journalistes voyeurs, bref Guaino s’énerve à tout va, fait monter sa tension artérielle et risque l’accident vasculaire cérébral à tout instant dès qu’il franchit le seuil d’un salon médiatique.

Ce garçon était un bon commissaire du plan, un chroniqueur intéressant lorsqu’il publiait dans la presse, un polémiste convaincant lorsqu’il bataillait contre le traité de Maastricht, il se révèle un piètre élu, pas assez pernicieux, trop entier, peu porté sur le marketing et la communication qui sont les deux mamelles de la réussite en politique aujourd’hui. Il devrait donc changer de métier et consacrer sa belle intelligence à écrire ses pensées et théories plutôt qu’à chercher vainement à convaincre des journalistes racoleurs. Il n’est pas fait pour les messages tweetés en 140 signes, il peut être plus utile au débat de fond plutôt que dans l’arène politicarde. Accessoirement cela lui éviterait de voter par erreur contre ses idées.

La Russie et l’homosexualité

Le président russe menace de revoir les accords bilatéraux concernant l’adoption d’enfant que la Russie a signé avec certains pays ayant légalisé le mariage homosexuel. Ce pays, ou en tout cas son président, ne souhaite pas voir ses enfants adoptés par des homosexuels. Il suffit de modifier les accords en question.

L’Italie à la recherche de la rigueur

Beppe Grillo, le Coluche italien qui a remporté un franc succès aux dernières élections législatives italiennes, déclare souhaiter « une invasion allemande » en Italie pour avoir des hommes politiques honnêtes et compétents. Il n’est pas sûr qu’il obtienne satisfaction mais il n’est finalement pas si comique que ça cet homme !

C’est fait

On vous l’avait bien dit…

La loi sur le mariage homosexuel a été votée. Il reste encore une petite étape au conseil constitutionnel qui ne devrait pas poser trop de problèmes, puis elle sera promulguée, puis les premiers mariages de personnes de même sexe seront réalisés civilement avec sans doute force flonflons pour les premiers avant que tout ceci ne rentre dans les habitudes.

Une minorité agissante, celle des homosexuels, aura donc réussi à imposer à la majorité une réforme du mariage. Au motif « d’égalité » on a décrété l’équivalence de tout avec tout. Ainsi va la République ! Personne n’en mourra, et cela ne changera pas la face du monde. Le combat suivant de cette minorité est maintenant de faire reconnaître la procréation médicale assistée (PMA) pour les couples homosexuels et, à terme, pour respecter l’égalité entre les couples d’hommes et les couples de femmes, la gestion pour autrui (GPA) si elle était un jour légalisée en France. C’est écrit, on voit mal quels arguments juridiques pourraient désormais être avancés pour refuser ces PMA-GPA maintenant que le mariage a été octroyé !

Les derniers jours de navette du texte entre les assemblées ont donné lieu à de pathétiques éclats de nos élus nationaux qui en sont venus aux mains à l’assemblée nationale. En pointe, le chefaillon du groupe UMP auprès de cette institution, avec une tête de maquignon de province mal dégrossi à qui on ne confierait pas ses économies. Flingueur de service de la droite, il en endosse tous les combats et attaque la majorité avec une mauvaise foi et une énergie comme si sa vie en dépendait. Il s’appelle Christian Jacob et on peut dire qu’il y met du sien. Ce garçon mériterait d’être récompensé si la droite revenait au pouvoir. La République n’y gagnerait pas mais ce ne serait que justice pour ce croisé de l’opposition.

Attentat à Boston

Un attentat lors du marathon de Boston lundi dernier fait trois morts et une centaine de blessés. En quelques jours la vidéo-surveillance permet d’identifier les suspects et de les arrêter. Evidemment ces systèmes de vidéo-surveillance qui épient et archivent de plus en plus chacun de nos faits et gestes font un peu frémir pour leur coté « big brother is watching you » mais il convient toutefois d’admettre que cela fonctionne plutôt bien en matière criminelle.

Mauvaise gestion du comité d’entreprise d’Air France

Le comité d’entreprise d’Air France, après des années de mauvaise gestion et de plans de redressement inaboutis va être déclaré en cessation des paiements. Comme désormais des syndicats vont siéger dans les conseils d’administration des grandes entreprises, aux termes de la future loi sur la compétitivité, voilà qui promet de la compétitivité chez Air France dans les mois à venir…

Les démagogues du déficit

Deux économistes d’Harvard (MM. Reinhart et Rogoff) expliquaient dans une étude de 2010 que lorsque la dette d’un pays dépasse 90% de son produit intérieur brut, sa croissance chute brutalement. Des étudiants découvrent qu’une erreur technique s’est glissée dans les tableaux de calcul Excel de l’étude et qu’en réalité au-delà de 90% de dette la croissance de chute pas brutalement mais linéairement. Evidemment tous les parangons de la dépense, les thuriféraires de la redistribution et les démagogues du déficit se précipitent pour prôner le retour à la relance budgétaire en open bar par dépenses publiques de sous que la République n’a plus mais est obligée de quémander auprès des investisseurs internationaux puisque son dernier budget équilibré date de plus de trente ans.

Le mariage gay et la loi qui va l’autoriser continuent à déclencher toute la beaufitude auquel l’hexagone est habitué, et en ce domaine, comme dans celui des déficits publics, la France est capable de tous les records.

La cause et la contre-cause ont désormais chacune leur pythie : la Boutin pour les anti-mariage homosexuel et Caroline Fourest pour les pro.

La première est grotesque comme à son habitude, comparant la République aux nazis après qu’elle eut été incommodée par les gaz lacrymogènes de la police au cours d’une manifestation. La seconde est tête-à-claques répétant jusqu’à la nausée que le mariage homosexuel n’enlève de droits à personnes et ne fait qu’en donner à une nouvelle catégorie de citoyens.

Heureusement le sujet offre quelques moments de détente, voire de franche rigolade : la Boutin allongée sur le pavé incommodée par les gaz lacrymogène ; la Fourest se faisant répondre que si elle veut des enfants il existe des moyens naturels et pas toujours désagréables d’en faire.

L’impayable Boutin, twitos de premier ordre (https://twitter.com/christineboutin), a d’ailleurs commis quelques inoubliables tweets dont voici un petit florilège :

Le patriotisme d’Arnault

Dans un grand élan de réalisme Bernard Arnault explique au Monde qu’il va finalement renoncer à demander la nationalité belge, conscient de l’image négative donnée au groupe LVMH. Accessoirement son dossier semblait plutôt mal embringué compte tenu de son aspect plutôt fiscal que patriotique. Au passage il  distribue quelques compliments au gouvernement socialiste français, il vaut mieux protéger ses arrières puisqu’a priori il va rester citoyen français, on est jamais trop prudent et il ne faut pas insulter l’avenir.