Archive – 2015/10/30-31 – Paris Le Zénith

 

Archive_2015

Et revoici les Archive avec nouveau disque, Restriction (suivi d’un album de remix : Unrestricted) et tournée de promotion, ils sont pour deux soirées au Zénith de Paris. Un nouveau et excellent guitariste, Mickey Hurcombe, remplace Steve Harris en tournée avec Gary Numan (oui, vous avez bien lu : Gary Numan, toujours actif !), Maria Q n’est pas là et Holly Martin assure la partie féminine des chants.

Le reste du groupe est stable ne serait-ce la nouvelle coiffure de Pollard Berrier, les chevaux raides dans le dos et chapeau d’indien, une vague allure de squaw. En fond de scène trois écrans rectangulaires diffuseront une atmosphère vidéo plutôt sobre.

Le show démarre sur le nouveau hit du moment : Feel It, un morceau rythmé avec son refrain en riffs de guitare accrocheurs, enchaîné sur Fuck You et Danger Visit puis quelques morceaux toujours bien enlevés histoire de maintenir ce démarrage rock au cours duquel apparaît Holly en mini-jupette à paillettes sur Violently. Un ralentissement émouvant sous un ciel étoilé et elle interprète les deux morceaux romantiques du dernier album : Black And Blue et End Of Our Days, c’est beau comme une larme, l’écho utilisé à profusion étire sa voix et les nappes de claviers dans l’espace obscur du Zénith, Dave et Pollard y ajoutent quelques arpèges de guitares discrets, le tout est bien empaqueté, lisse comme la voix de la chanteuse : Time is the key/ Give me your heart/ And you will see what I see/ Turning in circles to find what you seek/ This is the feeling I want to release// Take all my pain/ I am just a soul to be lost in your hate/ Take me wherever your spirit will fade/ I will be with you till the end of our days…

Les choses sérieuses reprennent ensuite avec quelques références archivennes de choix : You Make Me Feel, Bullets (et un très beau duo vocal Dave & Pollard : bullets are the beauty of the blistering sky/ bullets are the beauty and I don’t know why/ personal responsibility/ personal responsibility…). Le concert prend de l’épaisseur et de l’énergie avec ces morceaux emblématiques de l’histoire du groupe, dont le final sur Numb de 2004, puis le rappel avec Lights et sa montée de tension hallucinée.

La set-list des deux shows successifs sera à l’identique, à la virgule près, leur interprétation également. Comme avec ce dernier disque Restriction le groupe voit son originalité un peu ralentie, mais on s’en contente rien que pour le plaisir de ces finals interminables où s’entassent riffs de guitare, boîtes électroniques et claviers, jusqu’à l’explosion. C’est la marque de fabrique des Archive dont la production discographique de ces dernières années est impressionnante. Et on annonce déjà nouveau CD et tournée pour fin 2016 ! Leur musique reste une sorte de progressive rock remixée à la sauce du Trip-Hop, ceux qui ont aimé les Genesis et autres King Crimson et Yes des années 80 adorent aujourd’hui Archive, et même bien d’autres si l’on en juge par la jeunesse de l’assistance, comme quoi il y a une vie en dehors du Hip-Hop, bonne nouvelle.

Setlist des 2 concerts : Feel It/ Fuck U/ Dangervisit/ Finding It So Hard/ Crushed/ Conflict/ Violently/ Black And Blue/ End Of Our Days/ Kid Corner/ You Make Me Feel/ Bullets/ Distorted Angels/ Baptism/ Ladders/ Numb
Rappel : Lights
Première partie : BRNS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.