Laissons Jeanne où elle se trouve

La politicaille franchouillarde s’empare du personnage de Jeanne d’Arc comme nouvel étendard de la France combattante, qui, rappelons-le, a été brûlée vive par l’Eglise à la suite d’un procès en hérésie. Bien évidemment chaque intervenant y trouve ce qu’il veut et utilise le symbole à sa sauce. Est-ce qu’il existe un seul électeur susceptible de changer son intention de vote aux élections présidentielles du fait de cette agitation mondano-historique autour d’un personnage en grande partie oublié ? Sans doute non, donc le conseil du jour est que nos dirigeants et opposants travaillent un peu plus dans leurs bureaux plutôt que de parader dans les lieux marqués par Jeanne, ils seront plus utiles à la République.

Publié le
Catégorisé comme France