Il est temps d’arrêter M. Devedjian !

Patrick Devedjian, 68 ans, voit son élection de député invalidée par le conseil constitutionnel pour quelque obscur motif de suppléant qui n’aurait pas démissionné quand il fallait. Le garçon a acquis quelques galons de reconnaissance quand il s’est opposé au népotisme de la famille Sarkozy qui voulait placer le fiston à la tête de l’établissement gérant le site immobilier de la défense. Il reste malgré tout un requin nageant dans les eaux trouble de la politique depuis des décennies. Il a croqué bien des poissons, petits et moyens. A 68 ans il ferait mieux de se retirer et de laisser la place aux jeunes, il a fait son temps.