Cohabitation

Rigolo : les partis politiques aiguisent leurs couteaux à l’idée d’une possible cohabitation si l’assemblée nationale était dissoute. L’UMP assène qu’elle ne cohabitera pas alors que le FN affiche sa disponibilité pour participer au pouvoir le cas échéant. Cette seule perspective devrait dissuader l’exécutif de toute idée de dissolution. Et puis, les responsables de l’UMP iront bien à la soupe si l’écuelle se présentait, malgré leur forte affirmation du contraire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.