Total

Avec un unanimisme plutôt inattendu la classe politico-médiatique française rend hommage à Christophe de Margerie, chef de Total, décédé dans un accident d’avion en Russie. Le garçon n’en n’aurait sans doute pas demandé tant. Nos élites ont plutôt tendance à rendre hommage aux patrons quand ils sont morts, c’est déjà ça.
De Margerie est couvert d’éloges et, comme toujours, l’excès aboutit au néant. Il portait la moustache la plus ridicule du CAC 40, il n’a sans doute pas été un patron plus mauvais que les autres, en tout cas l’entreprise dont il a assumé la direction a performé, fournit du carburant aux bagnoles françaises, versé des salaires à ses employés et des dividendes à ses propriétaires. C’était ce pourquoi il était payé, il l’a fait correctement.
Il sera remplacé, tous ces responsables sont interchangeables, et il sera oublié. Paix à son âme !
Evidemment ces hommages dégoulinants ont provoqué des réactions déplacées : Gérard Filoche, député socialiste, ex-LCR transfusé au marxisme depuis sa tendre enfance, l’a traité de « suceur de sang ». C’est inutile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.