La motion des frustrés de la couleur

Au parti socialiste c’est la motion A « Le renouveau socialiste » qui emporte la majorité des suffrages des militants. Elle plutôt la plus réaliste du lot. Elle débute par une bonne langue de bois : « Etre à la hauteur de l’histoire et du présent, à l’occasion de notre Congrès de Poitiers, d’ici là et après, c’est répondre à la demande de sens et d’espérance, d’objectifs et de résultats. » et bla-bla-bla.

La caractéristique majeure de cette motion est qu’elle est soutenue par un trio de frustrés de la couleur : Martine Aubry, François Hollande et Jean-Christophe Cambadélis se teignent les cheveux pour en masquer la blancheur. Cambadélis de plus se les couvre de gomina pour les tenir bien collés en arrière sur son crâne dégarni.

Tout cela est ridicule. Comment faire confiance à des élus qui ne veulent pas voir en face la réalité de leur vieillissement ? Comment de tels faussaires peuvent-ils affronter la vraie vie du déficit des finances publiques ? Il n’y arrivent pas, justement. Leur motion a toutefois été adoptée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.