Combats de coqs dans la basse-cour des élections

Deux têtes de liste candidates à l’élection régionale en Ile de France s’invectivent dans les médias et se préparent à poursuivre ce combat de basse-cour devant les tribunaux. L’un est président en exercice de l’assemblée nationale, l’autre est ancienne ministre. Les deux montrent ainsi leur incompétence pour assurer le poste de président de région pour lequel ils briguent les votes des électeurs. Qu’on en juge :

Claude Bartolone :

« Que reste-t-il de leurs valeurs républicaines lorsque, sans cesse, ils font cette insupportable danse du ventre aux électeurs du FN, à grands coups de “race blanche” ? Que reste-t-il de leurs valeurs républicaines quand ils laissent les clés du camion à La Manif pour tous, ce mouvement obscène de négation de la modernité, menaçant ainsi le droit de s’aimer ? »,

« Notre région, ils veulent la mettre en rang, en uniforme, un serre-tête sur les cheveux »,

« Ecoutez-la, La Versaillaise, dénigrer systématiquement la Seine-Saint-Denis, un des départements les plus pauvres de France »

La Pécresse n’ayant guère été plus brillante bien que légèrement moins agressive, le chroniqueur ne votera donc ce dimanche ni pour l’une ni pour l’autre afin de ne pas apporter son bulletin à l’un de ces deux sales gosses mal éduqués qui se croient toujours dans leur cour d’école maternelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.