Complotisme et beaufitude

Une rumeur se diffuse sur les réseaux dits sociaux et dans les dîners en ville :

Les médias « bien-pensants » cachent le fait que Mme. Hidalgo, maire de Paris, a été condamnée par la cour d’appel à rembourser 14 millions d’euros pour avoir financé sur fonds des contribuables parisiens l’Association des cultures de l’Islam.

Cette rumeur est répandue par le site d’extrême droite medias-presse-info.

Sur la forme, suite à une plainte d’un citoyen-contribuable la cour d’appel a annulé un bail signé par la mairie de Paris en 2013 avec l’Institut des cultures d’islam en se référant à la loi de 1905. Personne n’a été condamné à rembourser 14 millions d’euros, ni M. Delanoé qui était maire à l’époque, ni la mairie de Paris, ni encore moins Mme. Hidalgo qui n’était pas maire en 2013.

L’arrêt de la cour d’appel ci-dessous précise que la mairie doit rembourser les frais de justice de 1 500 EUR, et non 14 000 000 EUR :

Se basant sur cet arrêt, le conseil municipal présidé depuis par Mme. Hidalgo a même renoncé à la construction d’un deuxième bâtiment comme l’explique très bien Le Figaro en février 2016 dans son article : Institut des cultures d’Islam: démission du président. Sur le fond, certains élus (dont à l’époque M. Delanoé) et/ou sociologues et/ou spécialistes en religion pensent que l’une des solutions au terrorisme religieux islamique serait de mieux contrôler cette religion sur le territoire national puisque, quoique l’on souhaite ou qu’on espère, la France est le premier pays musulman d’Europe et cela ne va pas s’arrêter demain. Comment mieux gérer cette religion dans le cadre de la République ? Pour le moment on y arrive pas correctement, c’est le moins que l’on puisse dire. Certains ont des idées novatrices comme de signer un bail avec un institut d’islam pour monter une coopération culturelle avec la ville de Paris. Sans vraiment savoir s’il s’agit ou non d’une bonne idée, il ne faut peut-être pas s’interdire d’y penser du moment que c’est mené par des gens intelligents et de bonne compagnie, et il doit en exister même dans une mairie de gauche, voire dans des associations culturelles islamiques.

Ce type d’information complotiste devient le terreau d’une désinformation désormais largement diffusée et acceptée sans discussion. Cela procède de de l’abrutissement et la beaufisation qui rongent notre société où l’on abandonne l’intelligence au profit du prêt-à-penser, où l’on favorise le slogan au détriment de la raison, où le fouteballe et les journaux de TF1 ont éteint les neurones d’une bonne partie de la population, même celle ayant suivi l’enseignement de la République et vivant dans d’excellentes conditions sociales. Le résultat de cet effondrement de l’intelligence est la décadence de notre pays et la qualité des dirigeants de rencontre qui se présentent à nos suffrages : on a les dirigeants que l’on mérite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.