Le dictateur se réfugie dans une dictature

Après un mois d’agitation populaire, quelques morts sous les balles des sicaires tunisiens, le président Ben Ali saute dans un avion et part se réfugier en Arabie Saoudite après 23 ans de pouvoir absolu à Tunis.

Ce départ est une bonne chose pour la Tunisie. Il est pathétique qu’au XXIème siècle un changement de gouvernant dans ce pays ne puisse passer que par une révolution, c’est une lâcheté de la part de Ben Ali et sa diabolique famille de fuir ainsi leurs responsabilités, c’est une grande incertitude pour l’avenir de ce pays et de ses voisins.

Comme il se doit en de pareilles circonstances les pilleurs ont envahi les rues. Petits dommages collatéraux et malheureusement inévitables. Le clan Ben Ali qui a mangé dans la bonne soupe tunisienne 23 années durant va sans doute s’accrocher encore un peu à ses prébendes par crainte des règlements de comptes. Espérons que la maturité et l’âme du peuple tunisien prendront le dessus pour gérer ce pays qui mérite sérénité et stabilité.

Publié le
Catégorisé comme Afrique