Contestation en Libye

La Libye ne semble pas rester à l’écart du printemps arabe et sa population commence à s’agiter pour demander des comptes à son dirigeant Kadhafi, qui n’est au pouvoir que depuis 1969, soit 42 ans, ce qui en fait probablement l’autocrate au pouvoir depuis le plus longtemps. Dans le cas libyen on peut sans doute d’ailleurs le requalifier en dictateur, pas même éclairé.

Son coup de génie a été d’être à l’origine de la première crise pétrolière en 1973 en nationalisant les compagnies occidentales opérant sur son territoire et déclenchant la hausse des cours du brut qui se promenaient à l’époque aux alentours des 0,50 cents le baril quand ils sont aujourd’hui dans les 100 dollars. Cette action panarabe a été menée dans l’intérêt de son pays et doit donc être portée à son crédit. La suite a été plus discutable, comme toujours lorsque l’on reste 40 années au pouvoir : de menées terroristes en répression interne, de clowneries internationales en conquêtes africaines, il est grand temps qu’il passe la main et surtout pas à l’un de ses fistons plutôt connus pour leurs frasques de nouveaux riches que pour leur subtilité politique…

Publié le
Catégorisé comme Afrique