Les traders-fraudeurs se surpassent

Le trader-fraudeur de l’UBS jouait avec des ETF (Exchange Traded Funds), un machin compliqué et indiciel auquel personne ne comprend rien bien entendu. La perte pour la banque serait de 2,3 milliards de dollars. Comme à chaque fois le monde financier la bouche ne cœur se demande : « mais comment est-ce possible ave tous nos systèmes de contrôle perfectionnés ? » Messieurs les banquiers seriez-vous incompétents ou faux-jetons ?

Dieu merci le record du français Kerviel avec 5 milliards de perte n’est pas encore battu.

Publié le
Catégorisé comme Economie