Querelle de cours d’école

Des ministres français et britanniques s’invectivent par presse interposée pour savoir qui est dans la plus mauvaise situation financière. L’intérêt de la polémique est nul. Elle est finalement de peu d’importance et sera vite oubliée dès la prochaine coucherie révélée de DSK ou du résultat d’un match de rugby France-Angleterre. Elle est en revanche révélatrice de ce que ces ministres de rencontre sont finalement plutôt sous-employés. Ils sont payés par les contribuables pour bosser dans leurs bureaux sur des dossiers brûlants mais on les voit hanter les plateaux de télévision pour mener des chamailleries de cour d’école maternelle. N’ont-ils rien de mieux à faire ? Sans doute se sentent-ils plus compétents dans la querelle futile que dans la gestion des finances publiques. Manifestement ils n’ont pas le minimum de bon sens nécessaire pour assurer correctement leurs fonctions. Il faut donc les changer. Pour ce qui concerne les ministres français cela ne devrait plus tarder désormais.

Publié le
Catégorisé comme France