A la soupe !

Après avoir vilipendé l’incurie des sondeurs dont les sondages faux permettent à l’infini de masquer l’incompétence des journalistes et leur incapacité à mener de l’analyse avec leurs propres neurones, le monde polico-médiateux se penche désormais sur la question sans doute de très peu d’importance du report des voix. L’unique question proposée aux battus sur les plateaux mondains est : « sur quel candidat allez-vous demander à vos électeurs de reporter leurs voix ? ».

Est-on bien sûr que les électeurs suivent aujourd’hui les consignes de votes ? On peut en douter. Sauf peut-être du temps du parti communiste stalinien quand la place du Colonel Fabien aurait demandé à ses encartés de voter pour le père Noël, ils l’auraient fait, de notre temps chacun n’en fait qu’à sa tête.

Il n’est donc pas nécessaire que les politicards s’humilient à quémander des votes ou à coucher avec leurs opposants. Qu’ils restent eux-mêmes, ne changent pas de cap et ils auront l’air plus nobles et plus dignes de leurs électeurs.

Publié le
Catégorisé comme France