Décadence et incompétence dans la vie politique française

Les luttes de pouvoir au sein des partis politiques français sont violentes, ce n’est sans doute pas très différent de ce qui se passe dans les autres pays. Par contre la spécificité qui apparaît en France au sein des élections internes des partis pour désigner leurs chefs respectifs est qu’elles sont organisées par des forbans sans foi ni loi, au PS comme à l’UMP, et sans doute également les autres partis, où la compétition consiste à bourrer les urnes, bidouiller les listes électorales, magouiller les procès-verbaux de dépouillement, etc.

On reste un peu interloqué devant de telles pratiques qui relèvent de républiques bananières, mais qui sont semble-t-il pratiquées dans la joie et la bonne humeur par les caciques de nos partis franchouillards. Ce n’est pas joli-joli et dénote que sous le paravent de la démocratie de ces élections internes les dirigeants s’écharpent et tous les moyens sont bons.

Pourquoi nos hommes politiques ne sont-ils pas capables de respecter un minimum de procédures démocratiques et de traditions républicaines ? On ne sait pas bien, on devine des personnalités aux égos surdimensionnés, imbues de leurs personnes, dévorées par les ambitions personnelles et finalement peu concernées par l’intérêt général.

Il faut sanctionner de tels comportements et la seule façon de le faire est de ne pas voter pour ceux qui en sont responsables : je jure ici donc sur les têtes de mes enfants que jamais, oh grand jamais, je ne mettrai un bulletin dans une urne où figurerait le nom de Copé-l’aboyeur ou de Fillon-costume-étriqué.

Publié le
Catégorisé comme France