Vive l’oligopole

Quelques pointures du CAC 40 sont en train de s’écharper sévèrement pour atteinte à leur situation… d’oligopole dans les télécommunications françaises. SFR, Bouygues Telecom et France Telecom expliquent doctement que l’arrivée de Free est en train de tuer l’économie su secteur, l’écosystème comme disent les journalistes mondains. En fait Free a cassé les prix et forcé les trois opérateurs préexistants à baisser les leurs. Bien entendu cela leur fait moins de sous en poche à la fin de la journée, mais c’est ce qu’on appelle la concurrence dont les vertus sont tellement vantées par l’économie libérale

Une fois de plus on constate que dès qu’on laisse les entreprises entre elles, leur premier souci est de tenter de se partager le marché et surtout ne pas laisser faire la libre concurrence. Le prix des forfaits offerts par ces opérateurs préexistants étaient tous dans les 29,99 EUR/mois et ce petit monde vivait correctement. D’un coup tous les forfaits ont baissé et les gains ont suivi la même voie. La rentabilité a baissé et la valeur des entreprises a fait de même en bourse, et alors ? Première conséquence, SFR est à vendre et risque d’être racheté par… l’un des trois autres, recréant ainsi l’oligopole à trois, avec probablement le risque d’un retour à des pratiques moins concurrentielles. Le capitalisme est un éternel recommencement.

Publié le
Catégorisé comme Economie