Déficit de récit et escroquerie intellectuelle

Le président de la République passe à la télévision, TF1 en l’occurrence, où il rencontre des vrais gens c’est-à-dire quatre français choisis par la chaîne commerciale qui racontent leurs malheurs en direct à un président contrit. Ca fait populo et participatif à souhait, bref, inutile et racoleur, bien dans l’air du temps. On se demande ce que fait un président dans une telle enceinte !

A l’issue de cette émission les journalistes glosent sur ce président qui n’a pas su combler son déficit de récit. Oui, vous avez bien lu : déficit de récit. C’est le nouveau concept vide développé par des armées de communicants nuisibles, les mêmes qui ont su persuader François Hollande d’aller perdre son temps sur le plateau de télévision ce jeudi soir au lieu de bosser pour la France. Le déficit de récit donc, on ne sait pas trop ce que cela veut dire, on comprend vaguement qu’il s’agit pour un individu de raconter des bobars aux populos, mais on en est pas bien sûr. En tout cas, cela fait un déficit de plus à gérer pour ce malheureux Hollande sur qui tous les journalistes mondains tombent à bras raccourcis suite à sa prestation télévisée de ce soir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.