Religion dans l’Isère et ailleurs

Le citoyen français islamiste radical soupçonné du meurtre et de la décapitation de son patron dans l’Isère qui envoie des selfies de sa bobine avec la tête de sa victime aurait avoué sa culpabilité. Il chercherait à se faire passer pour un criminel plutôt qu’un djihadiste. Même si la différence est assez ténue, ses actes semblent démentir cette tactique : envoi de photos morbides en Syrie, mise en scène macabre de son crime, radicalisation dans des mosquées, tentative d’attentat suicide raté ; on semble tout de même assez éloigné du crime passionnel mais la justice se prononcer puisque l’assassin présumé passera devant les tribunaux.

Sans remonter au-delà du XXème siècle le décompte macabre des crimes dus à la folie des hommes est particulièrement effrayant : l’idéologie raciale a fait 60 millions de morts durant la deuxième guerre mondiale, le stalinisme à peu près autant, on ignore exactement le nombre de morts sous la dictature maoïste mais l’unité de compte est la dizaine de millions de morts et elle bat sans doute le record toutes catégories des morts dans un pays en temps de paix.

L’idéologie islamique est encore loin de ces chiffres gigantesques, on a statistiquement un risque infinitésimal de mourir en occident d’un attentat terroriste, beaucoup moins que d’un accident de voiture ou d’un excès de cholestérol. Mais cette idéologie a un effet pernicieux en venant terroriser l’Occident repu avec des méthodes d’assassinat moyenâgeuses qu’il croyait révolues pour toujours depuis l’apparition des armes modernes. Elle réussit aussi la performance de provoquer la trahison de citoyens nationaux privilégiant leur religion au détriment de leur patrie ou de leurs familles. Bien sûr il eut aussi des collaborateurs français avec l’occupant allemand durant la dernière guerre choisissant leurs intérêts personnels plutôt que ceux de la République, voire même endossant l’idéologie nazie. Mais dans la situation qui nous occupe on fait face à la déraison de la religion, encore plus effrayante car reposant sur des croyances en un pouvoir divinatoire et incompréhensible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.