Inattendu !

Il s’avère que les migrants qui affluent en Europe pour fuir le Moyen-Orient en guerre, ceux qui ont le plus de chance d’obtenir un statut de réfugié, sont assez peu intéressés par la destination France. Ils préfèreraient a priori les pays mieux gérés… Certains déjà accueillis en France seraient déjà repartis vers l’Allemagne ou la Scandinavie. Paris aura peut-être du mal à remplir son quota, un comble.

De toute façon une fois obtenu son statut de réfugié dans un pays ou un autre, l’impétrant pourra voyager librement partout où il le voudra à l’intérieur de la zone Schengen. A court terme ce rejet de la France fera plutôt les affaires de ses dirigeants et de nombre de ses citoyens. A plus long terme ce n’est pas forcément un bienfait. Au-delà de l’éventuelle blessure d’ego qui sera vite digérée, cela veut dire que les meilleurs iront de préférence chez nos voisins. La-aussi la loi de l’offre et la demande est maître du jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.