Petits arrangements entre amis du fouteballe

Platini a perçu 1,8 MEUR pour un « travail effectué » à la fédération internationale de fouteballe. Il demande à pouvoir se justifier auprès de la commission d’éthique de cette organisation. Parler d’une « commission d’éthique » dans le fouteballe c’est un peu comme se référer à la chartre des « Recommandations sur la rémunération des dirigeants, mandataires sociaux de sociétés dont les titres sont admis aux négociations sur un marché réglementé » mise en avant par le patronat français. On ne sait pas bien pourquoi mais cela prête légèrement à sourire.

Lire aussi : Le fouteballe encore à la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.