Sud-Soudan : l’actualité percute le cinéma

Nous-venons-en-amis A peine quelques jours après la sortie sur les écrans du documentaire We come as friends l’actualité rattrape le cinéma en faisant le bilan catastrophique de quatre premières années d’existence de l’Etat du Sud-Soudan en pleine guerre civile. Un quart de la population de 11 millions d’habitants déplacé, une espérance de vie qui ne dépasse pas 55 ans, le taux d’alphabétisation le plus bas de la planète, au moins 50 000 personnes tuées dans la guerre civile, des milliers d’enfants soldats enrôlés dans les milices, sous-alimentation chronique, journalistes assassinés, économie pétrolière à l’arrêt, etc. le tout malgré la présence d’une forte présence de l’ONU avec entre autre 12 000 casques bleus et des dizaines d’organisations non gouvernementales.

« L’indépendance n’a pas été un décollage, mais un crash » résume le dirigeant d’un organisme œuvrant pour la réussite d’un plan de paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.