Elections régionales en France

Hier s’est déroulé le premier tour des élections régionales en France. Résultat : 50% d’abstention ; sur les votes exprimés 27,8% Front National (FN), 27,3% Les Républicains, 23,3% Parti Socialiste ; soient près de 80% pour ces trois partis, la consécration pour le Front National qui est en tête dans 6 régions sur 13 et qui devrait en remporter deux ou trois dimanche prochain.

De fronts républicains éphémères en retraits de liste, l’opposition au FN ne sait plus quoi faire pour endiguer cette irrépressible montée de l’extrême droite en France qui n’effraie finalement plus grand monde mise à part quelques bobos de la rive gauche et autres gaullistes historiques, espèce en voie d’extension. De tactiques aux petits pieds en révoltes de salon, les partis républicains s’essoufflent à crier au loup et le FN va sans doute prendre le pouvoir de certaines régions. Il sera difficile de l’empêcher, Mme. Michu vote pour l’extrême droite, eh bien elle aura le FN aux commandes de sa région. Il va être maintenant compliqué d’arrêter la machine !

Les stratèges de Café du Commerce tirent des plans sur la comète et expliquent ce score en assénant :

C’est simplement que les gens en chient et n’ont plus d’espoir, les gens en ont marre de se faire insulter dans leur cage d’escalier, les calaisiens en ont marre des clandestins, les gens qui sont au chômage voudraient bien re-bosser, les petites vieilles en ont marre des récidivistes…

C’est la vision un peu misérabiliste de la situation. Il n’y a sans doute pas que ces catégories défavorisées qui ont voté pour le FN en région Provence-Alpes-Côte d’Azur où il a emporté 40,55% des voix, ou en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne (36,06%), ou en Nord-Pas de Calais-Picardie (40,64%)… La réalité est sans doute plus terre-à-terre, fruit d’un mixage délétère entre abstention, taux de chômage, abrutissement des masses par les matchs de fouteballe et les journaux télévisés de Claire Chazal, délitement d’une classe politique qui ne sait pas se renouveler et préfère Twitter à l’intelligence, effondrement moral d’une population plus intéressée par les sextapes de ses pousseurs de balle que par les leçons de l’Histoire…

Bref, on a les dirigeants que l’on mérite et notre société qui se bat contre son taux de chômage et son taux de cholestérol n’a pas fini de sombrer dans l’abîme de sa décadence, poussée encore un peu plus vers le fond par un terrorisme national qui se développe comme du chiendent sur un tas de fumier.

Il est facile d’accuser le monde politique de toutes ces errances dont nous portons une responsabilité collective indéniable. Le spectacle sur les plateaux télévisés depuis hier soir est d’ailleurs édifiant à cet égard. En fait le FN ne fait plus vraiment peur à grand monde, pas en tous cas aux 50% d’abstentionnistes, ni plus aux 30% (des 50% restants) qui ont voté FN. Au moins 65% des électeurs sont donc favorables ou indifférents au FN, il est difficile dans ces conditions d’endiguer son ascension.

Alors comme un enfant qui met ses doigts dans la prise électrique il semble bien que le peuple français va goûter de près au Front National au pouvoir ! Le risque du fascisme est sans doute moindre que celui du ridicule, pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.