La grève à Noël

Riss- Charlie-Hebdo 18/12/2019

La grève dans les transports publics français touche également le service SNCF d’accompagnement des enfants seuls. Et c’est un drame national pour lequel il va falloir mettre en place des cellules d’assistance psychologique… Le petit Kevin ne va pas pouvoir passer Noël avec sa Mamie à Palavas-les-Flots ! Bien sûr cela est regrettable, quoique le petit Kevin en a peut-être assez de passer ses vacances avec sa vieille grand-mère, mais on ne va pas non plus ériger un monument en mémoire de la souffrance du petit Kevin. Nous n’en sommes pourtant pas loin… même le président de la République a passé du temps pour s’occuper de ce problème et finalement la SNCF et ses syndicats ouvriers se sont arrangés pour dédier quelques trains à ce service spécial. Les trains en question étaient loin d’être remplis et auraient sans doute été mieux utilisés ailleurs mais il ne sera pas dit que la CGT a empêché le petit Kevin de voir sa vieille Mamie pour Noël.

C’est le propre d’une grève de pénaliser les citoyens, les adultes comme les enfants, celle-ci ne déroge pas à la règle. Elle aura sans doute des effets plus délétères que les vacances incertaines du petit Kevin mais la communication ayant pris le pas sur le fond, son cas est élevé au rang de cause nationale. Le business de Noël envahit jusqu’à la politique française, cela occupe.

Publié le
Catégorisé comme France