Recrudescence d’attentats religieux islamistes à travers le monde

Les mouvements terroristes islamistes continuent à répandre la terreur sur la planète. Les pays ciblés sont multiples et divers.

En France, ce 29 octobre, un citoyen tunisien tue trois personnes avec un couteau dans la basilique Notre-Dame de Nice. Un homme (le sacristain) et une femme qui se recueillait sont égorgés, la troisième victime, une femme, est lardée de coups de couteau et décèdera quelques minutes plus tard dans un café proche où elle s’est réfugiée. Le terroriste a été blessé et arrêté par la police. C’est le troisième attentat commis dans le pays en quelques semaines après la décapitation d’un professeur devant son école à Conflans-Saint-Honorine et les deux personnes blessées (avec un hachoir de boucher) à Paris.

Lire aussi : Un nouvel attentat religieux devant les anciens locaux de Charlie Hebdo

Lire aussi : Un enseignant tué par un terroriste religieux islamique

Le 2 novembre, trois terroristes du groupe Etat islamique (qui a revendiqué l’attaque par la suite) attaquent l’université de Kaboul en Afghanistan. On déplore plus d’une vingtaine de morts sur ce campus. C’est la deuxième fois que cette université est l’objet d’une attaque religieuse.

Le même jour, c’est en Autriche que se déroule un nouvel attentat qui fait quatre morts et de nombreux blessés. L’assassin est un citoyen autrichien d’origine nord-macédonienne, connu pour sa radicalisation, a été abattu par la police après avoir tiré un peu au hasard sur six sites différents situés autour de la grande synagogue de Vienne. L’attaque a été également revendiquée par le groupe religieux Etat islamique

Si la France apparaît en « tête de gondole » des pays ciblés par la fréquence des meurtres religieux commis sur son territoire, on voit qu’elle n’est pas la seule à subir les foudres de ces mouvements moyenâgeux qui veulent imposer leur façon de croire, d’apprendre, de penser et de vivre au reste de la planète. L’Autriche n’a ni le passé colonial et l’histoire d’immigration de la France. Elle n’a pas plus adopté le principe de laïcité mais elle est attaquée quand même. L’Afghanistan est déjà un pays musulman et les assassinats commis dans ce pays sont journaliers, sans doute plus causés par des querelles de pouvoirs internes que par des questions religieuses dans un pays où tout le monde croit au même Dieu.

Les mouvements islamistes sont toujours en route lutte pour la conquête du reste du monde. Ils emploient leur méthode favorite, celle de la terreur qui révulse une majorité des citoyens des pays où elle est mise en œuvre mais attire à eux de nouveaux fans sur la planète, y compris d’ailleurs dans les pays attaqués. Le combat est rude et le restera.

Publié le
Catégorisé comme Religion