Passage à l’hôpital

Evidemment, passé 60 ans, on fréquente un peu plus le corps médical… pour de petites misères ou de plus sérieuses. On est encore bien soigné et accueilli dans les hôpitaux en France malgré le bal des pleureuses qui se lamentent sur la « déconstruction de l’hôpital public » depuis des décennies. Il y a encore de beaux restes. Si l’on veut faire encore mieux il suffit sans doute de dépenser plus.

Lire aussi : Quelques chiffres sur les dépenses de santé – Keep on rockin’ in the free world (rehve.fr)