Internet au milieu des combats

On ne sait pas où se trouve Laurent Gbagbo dans la poudrière d’Abidjan mais en tout cas son site web est toujours bien actif sur http://www.gbagbo.ci/. Qu’on en juge :

Formidable présence des populations aux environs du palais hier et aujourd’hui dimanche

A l’appel de Charles Blé Goudé, le leader de la galaxie patriotique, des ivoiriens ont bravé hier les coups de fusils des snipers de Ouattara embusqués sur leur parcours des quartiers du district d’Abidjan jusqu’au plateau. Les patriotes s’y sont rendu, pour occuper le pont comme l’indiquait le message de Blé Goudé(rti). A la place de la république, ils ont prié, chanté, dansé au nom du Christ pour que le seigneur sauve la République. Ils ont été relayé en ce lieu ce dimanche matin par d’autres patriotes. Phénoménale résistance 

03/04/2011 | 14h:44

Provocation : L’armée Française (Licorne) occupe l’aéroport Félix Houphouët Boigny d’Abidjan

Au nom de quoi, une armée étrangère peut-elle occuper l’aéroport d’un pays souverain ? La Côte d’Ivoire n’est pas loin du remake des événements de novembre 2004 où la Licorne, force armée française d’interposition en Côte d’Ivoire, avait occupé les ponts et l’aéroport Félix Houphouët Boigny de Port Bouet. Depuis ce matin, ces forces d’occupation étrangère, rééditent leur « exploit » de 2004 qui avait engendré une terrible riposte de la part des patriotes ivoiriens. De source proche de l’instance aéroportuaire d’Abidjan, on indique que les barbouzes du Président Français Nicolas Sarkory, n’hésitent plus à être en première ligne dans l’agression contre les autorités Ivoiriennes. A travers cette occupation illégale de l’aéroport Houphouët Boigny d’Abidjan. Cela n’étonne personne en Côte d’Ivoire. Déjà hier et avant-hier, les soldats Français que la Russie (Conseil de Sécurité) a invité à entrer en caserne, ont été surpris par des caméras amateurs, transportant et déposant par Hélicoptère, des mercenaires de Ouattara sur des immeubles, dans des quartiers du district d’Abidjan (des vidéos sur face book et autres liens, circulent à cet effet). Démontrant aisément qu’ils font ouvertement la guerre à Gbagbo. On comprend le sens de la dérive langagière de Alain Juppe, cette semaine, déclarant que, « ç’en est fini du pouvoir Gbagbo ».Dommage que la « grande France » en arrive à de telles petitesses !

de Pierre Lionel Joel  |  dimanche 3 avril 2011
Publié le
Catégorisé comme Afrique