Religion à Paris – Attaque sur Charlie-Hebdo

CH_20150107_Je-suis-CharlieGrands rassemblements à travers la France et y compris dans ses possessions d’outre-mer en hommage aux victimes des extrémistes religieux. A Paris on parle de plus d’un million de citoyens qui ont défilé de la République à  la Nation :

Manif_20150111 (5)

Une manif calme et bon enfant, ponctuée de marseillaises, de « Charlie-Charlie-Charlie », de « Merci la police », des vieux et des jeunes, des couleurs et de la diversité, pas trop de casquette-basket à l’horizon tout de même. Tout ceci est éminemment sympathique, sans doute sans trop de lendemains. Les extrémistes religieux doivent plutôt prendre cela pour la marque du succès de leurs actions criminelles… mais cela est bien que ce fut fait.


La presse et les plateaux télévisés mondains se gaussent de grands mots : sommes-nous en guerre, est-ce le « 11 septembre » français, les musulmans de France doivent-ils s’exprimer ? Et bla-bla-bla…

Il convient de faire preuve d’un peu d’analyse, ce qui n’est pas facile quand le pays se laisse gagner par une émotion bien légitime et alors que toute la beaufitude franchouillarde remonte déjà à la surface avec des attaques de mosquées.

Il n’y a pas de guerre juridiquement parlant puisque le parlement ne l’a pas autorisée comme le prévoit l’article 35 de la constitution. Il n’y a pas de guerre au sens où nos enfants ne sont pas mobilisés sous les drapeaux. Il n‘y a pas de guerre du fait d’un nombre de morts limités sur la durée en France : il y a eu plus d’assassinats mafieux en Corse ces dernières années que sous les balles islamiques dans l’hexagone.

Par contre les démocraties occidentales font face à un terrorisme religieux très nuisible et beaucoup plus pernicieux que les fléaux déjà affrontés et vaincus dans le passé. Il n’y a pas de solutions évidentes pour lutter contre ce nouvel ennemi de l’intérieur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.