L’incompétence des sondeurs

La Turquie dirigée par un parti islamiste conservateur AKP depuis une dizaine d’années vient de redonner la majorité absolue à ce parti représenté au sommet de la République par son président. Après avoir été plus de dix années premier ministre il a été élu président de la République en 2014, poste plus honorifique que vraiment exécutif, et cherche donc à faire transférer légalement les pouvoirs du premier ministre vers le président histoire de continuer à diriger et préserver ainsi son standing.

L’élection législative remportée le week-end dernier devrait lui faciliter la tâche et lui permettre de garder le pouvoir encore une dizaine d’années. Cela sera peut-être assez pour éteindre l’incendie rallumé en 2015 de la guerre civile avec les kurdes. Ce serait tout de même mieux qu’il marque l’Histoire pour avoir résolu ce conflit plutôt que pour s’être accroché au pouvoir de façon relativement indécente.

Elément très rassurant dans cette élection récente : les sondeurs sont aussi incompétents en Turquie qu’en Europe, ils avaient tous annoncé que le parti islamiste conservateur AKP ne récupèrerait pas la majorité… Il y a un fort gisement d’amélioration des performances des sondeurs des trois côtés de la Méditerranée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.